Attentats de Paris - Annuler l'Euro 2016 ? "Pas question !"

Attentats de Paris - Annuler l'Euro 2016 ? "Pas question !"

DirectLCI
RÉSISTANCE - Face à la menace terroriste et cinq jours après les attentats à Paris et à Sain-Denis, Patrick Kanner était au Stade de France mardi matin. L'occasion pour le ministre des Sports de répondre à ceux qui pensent que l'Euro 2016 doit être annulé.

Au moins, c'est clair. S'il n'a jamais été officiellement question pour les autorités françaises d'annuler l'Euro 2016 (du 10 juin au 10 juillet), elles ont tout de même dû se poser la question après l'ampleur dramatique des attaques à Paris et au Stade de France de vendredi dernier. C'est d'ailleurs au cours d'une visite de l'enceinte visée par les terroristes que Patrick Kanner a affirmé qu' "en aucun cas, le spot ne peut être arrêté par le terrorisme".

"Nous avons montré que nous étions capables de sécuriser nos stades"

Accompagné de la garde des Sceaux Christiane Taubira et du secrétaire d'État chargé des Sports, Thierry Braillard, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a ainsi déclaré que "l'Euro se tiendra dans des conditions de sécurité maximum, renforcées en lien avec les événements que nous venons de vivre. Mais il n'est pas question d'arrêter cette formidable fête populaire". Une volonté de montrer que la France ne se plie pas à la terreur imposée par Daech et qu'elle continue de vivre. Un peu comme les Bleus qui ont décidé de maintenir leur match amical face à l'Angleterre mardi soir (21 heures), à Londres. 

Jugeant par ailleurs "déplacées" les critiques qui fusent envers la politique du gouvernement, M. Kanner a aussi tenu à saluer le professionnalisme de la sécurité de l'enceinte dyonisienne : "Nous avons montré que nous étions capables de sécuriser nos stades et nous tirons toutes les conséquences pour aller encore plus loin dans la sécurité". Pour le ministre, resté au Stade de France "jusqu'au bout" vendredi soir pour assister au match France-Allemagne (2-0), les équipes présentes lors des attaques kamikazes qui ont échoué, "ont protégé 80.000 personnes", avec "beaucoup de sang-froid et de professionnalisme". Ce que tous les observateurs n'ont pas manqué de saluer. 

À LIRE AUSSI 
>> Notre direct des événements
>>  Angleterre-France : le football comme réponse aux attentats de Paris
>> EN DIRECT : Angleterre - France placé sous le signe de l'émotion

Plus d'articles

Sur le même sujet