ATTENTATS - Matuidi a rencontré Toorabally, le stadier qui a refoulé un kamikaze le 13 novembre

ATTENTATS - Matuidi a rencontré Toorabally, le stadier qui a refoulé un kamikaze le 13 novembre

HEROS – Dans son édition de jeudi, L’Equipe a réuni Blaise Matuidi et Selim Toorabally, stadier qui œuvrait en coulisse pour la sécurité des spectateurs. C’est lui qui, quarante minutes avant le coup d’envoi, a refoulé un des trois kamikazes, sans le savoir. Le joueur du PSG était lui présent sur la pelouse du stade de France.

Stadier lors de France-Allemagne ce triste soir où Paris a été le théâtre de plusieurs attaques terroristes simultanées, Toorabally a certainement sauvé des centaines de vies : "Quarante minutes avant le coup d'envoi, une personne cherche à passer derrière un autre spectateur. (...) Je lui dis alors qu'il doit avoir son billet sur lui. Du coup, je le refoule", confie-t-il dans un long entretien croisé avec Blaise Matuidi, accordé à L'Equipe ce mercredi.

Les trois kamikazes ont finalement fait exploser leurs ceintures d'explosifs à l'extérieur du Stade de France, faisant un mort. Durant l'entretien, le milieu de terrain international, qui était présent à Saint-Denis ce 13 novembre face à l'Allemagne, ne cesse de répéter son admiration :  "C’est exceptionnel ce que vous avez fait. Nous, on était sur le terrain et on ne se rendait pas compte."

A LIRE >> L'entretien en intégralité

Toorabaly, cet agent de sécurité de 42 ans, revient aussi sur le moment où il est venu en aide aux blessés, à l’extérieur du stade. "Je suis sorti et j’ai demandé aux gens de rentrer, de ne pas rester dans la rue. J’ai vu un premier blessé, je l’ai mis en position latérale de sécurité (PLS). J’ai vu une deuxième victime que j’ai également mise en PLS (…) Je suis revenu vers la première victime, qui souffrait énormément. Son pantalon était recouvert de sa propre chair. Je n’avais pas de gants, rien… C’était horrible. Parfois, j’y repense…" se remémore celui que Blaise Matuidi considère comme "plus qu’un héros". "Vous êtes mon héros aussi", conclut le Parisien. 

EN SAVOIR + >> Une témoin des explosions au stade de France : "Je ne sais pas comment la vie va continuer après ça"

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques