Avant Chelsea - PSG, Ibra foule aux pieds l'histoire du club et déclenche la colère des supporters

Avant Chelsea - PSG, Ibra foule aux pieds l'histoire du club et déclenche la colère des supporters

EGO - Lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match mardi, le Suédois du PSG a fait une sortie qui n'est pas passée inaperçue. Car estimant que le PSG "est né" avec QSI et surtout lors de son arrivée en France il y a trois ans, Zlatan Ibrahimovic a encore une fois froissé les fans historiques du club.

La mémoire courte. Toujours persuadé qu'avant l'arrivée des Qataris, le PSG n'était rien (une Coupe des Coupes, deux titres de champion de France et huit Coupes de France, tout de même, avant 2011...), Zlatan Ibrahimovic a une nouvelle fait grincer quelques dents mardi.

"Le projet actuel a été mis en place il y a trois ans et demi. Sans manquer de respect à ce qu'il s'est passé auparavant, le club est né vraiment avec l'arrivée des Qataris", a notamment déclaré le Suédois la veille du 8e de finale retour face à Chelsea mercredi (20 h 45).

En 2013, Ibra lâchait déjà : "Avant, les supporters n'avaient rien"

Problème, en plus de fouler aux pieds l'histoire d'un club né en 1970 et qui a vu passer de grands joueurs tels que Luis Fernandez, Youri Djorkaeff, David Ginola, George Weah, Rai, Pedro Miguel Pauleta ou encore Ronaldinho, Ibrahimovic oublie aussi que le "Qatari Saint-Germain" n'a pas vu le jour en même temps que son arrivée à l'été 2012 mais bien un an avant... En somme, Ibra a refait du Ibra.


Car on se souvient qu'en mars 2013, après avoir été sifflé lors d'un match au Parc face à Nancy, il avait lâché un cinglant : "Ils en demandent beaucoup. C'est étrange au regard de ce qu'ils avaient par le passé. Parce qu'avant, ils n'avaient rien". A l'époque, ces propos avaient évidemment déclenché un tollé chez les supporters, comme c'est aujourd'hui le cas après la nouvelle sortie égotique d'Ibrahimovic. 

À LIRE AUSSI
>> Chelsea - PSG : Diego Costa, la terreur de Londres
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques