Bayern Munich : Arturo Vidal vu ivre plusieurs fois pendant le stage hivernal au Qatar

Bayern Munich : Arturo Vidal vu ivre plusieurs fois pendant le stage hivernal au Qatar

FLAGRANT DÉLIT - Arturo Vidal, le milieu chilien du Bayern Munich, a profité du stage de reprise de son club au Qatar... pour faire la bringue. Une vieille habitude à laquelle ne goûte guère son entraîneur, Pep Guardiola.

Les génies ont très souvent eu un fâcheux penchant pour l'autodestruction. Dans le foot, on peut citer pêle-mêle Diego Maradona, Paul Gascoigne ou Ronaldinho. Et même si le profil des joueurs a tendance à se lisser, il en reste encore quelques-uns pour franchir les clous du politiquement correct et de l'hygiène de vie. Arturo Vidal, par exemple, défraye (encore) la chronique actuellement, en raison de ses très nombreuses sorties nocturnes. Ce mercredi, Bild révèle en effet que le milieu chilien a été aperçu à plusieurs reprises dans un état d'ébriété avancé durant le stage de reprise hivernal du Bayern Munich. Qui, pour la petite histoire, se déroulait au Qatar, un pays où on trouve moins facilement de l'alcool qu'ailleurs.

Vidal et Ribéry, cibles de la colère de Guardiola

L'entraîneur, Pep Guardiola, est entré dans une colère noire en l'apprenant, ce qui n'a fait qu'augmenter la tension régnant déjà dans son vestiaire (il a également reproché à Franck Ribéry de ne pas faire les efforts nécessaires pour revenir de blessure). Le problème de Vidal est ancien : les dirigeants du club bavarois ont ainsi contacté récemment leurs homologues de la Juventus pour savoir comment ils avaient fait pour gérer le trublion. Lequel s'était souvent retrouvé sur le banc et astreint à des programmes d'entraînement spécifiques, avant d'être vendu sans ménagement au Bayern l'été dernier. Pour 35 millions d'euros.

À LIRE AUSSI >>  Ivre, Arturo Vidal plante sa Ferrari en pleine Copa América

L'image des larmes du joueur , le 17 juin, en pleine Copa America organisée dans son pays, avaient fait le tour du monde. La veille, il avait planté sa Ferrari dans un accident de voitures et les tests d'alcoolémie s'étaient avérés positifs. Ce qui ne l'avait pas empêché d'être le principal artisan du triomphe final de la sélection chilienne. Pep Guardiola, lui, a décidé de le laisser sur le banc. Comme l'avait fait Massimiliano Allegri la saison passée... avant de le titulariser de nouveau quand la Juve s'est mis à tutoyer les sommets de la Ligue des champions. On se passe difficilement du génie.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques