Belgique-Espagne - Del Bosque : "Les autorités ne pouvaient pas garantir la sécurité"

Belgique-Espagne - Del Bosque : "Les autorités ne pouvaient pas garantir la sécurité"

DirectLCI
TENSION - Alors que l'enquête montre que les terribles attaques de vendredi ont été préparées en Belgique, la rencontre amicale entre l'Espagne et les Diables Rouges a été annulée mardi, quelques heures avant le coup d'envoi. Une décision que comprend Vicente Del Bosque, le sélectionneur de la Roja, même s'il la regrette.

Une décision prise en pleine nuit. Tandis que la sélection espagnole se préparait à affronter en amical la Belgique mardi soir à Bruxelles, à 2 heures du matin mardi, l'Union belge de football a décidé d'annuler la rencontre. La Roja a donc dû quitter le pays dès le matin, mais avant de monter dans l'avion de ce retour précipité vers Madrid, Vicente Del Bosque a expliqué aux médias présents : "Nous ne savons pas exactement pourquoi le match a été suspendu, mais nous avons une bonne idée. Nous étions impatients de jouer la dernière rencontre de l'année de la sélection, mais les autorités ne pouvaient pas garantir notre sécurité et celle des spectateurs", a ainsi raconté le sélectionneur.

"Nous n'avons pas eu peur"

Il faut dire que la Belgique est cœur de l'enquête sur les attentats de Paris et qu'un des membres du commando terroriste qui a frappé vendredi dernier pourrait être en fuite dans le pays... Pourtant, Del Bosque, qui aurait préféré jouer cette rencontre et qui espère que le contexte ne va pas aussi remettre en question l'Euro 2016 en France l'été prochain, a aussi confié que lui et ses joueurs n'avaient "pas eu peur" durant la seule nuit qu'ils ont donc passé en Belgique. 

À LIRE AUSSI 
>>  Angleterre-France : le football comme réponse aux attentats de Paris >> EN DIRECT - Les dernières évolutions de l'enquête sur les attentats

Plus d'articles

Sur le même sujet