Bon prince, Anelka ne réclame rien, alors qu'il a peut-être été escroqué de 4 millions d'euros

Bon prince, Anelka ne réclame rien, alors qu'il a peut-être été escroqué de 4 millions d'euros

JUSTICE - Même s'il ne sera pas présent ce mercredi au palais de justice de Charleroi, le nom du joueur sera évoqué au cours d'une affaire d'escroquerie supposée. Car même si Nicolas Anelka a perdu beaucoup d'argent dans des investissements foireux, il ne réclame rien à l'homme qui l'avait conseillé, une connaissance de son épouse.

C'est ce que l'on appelle ne pas être revanchard. Si Nicolas Anelka (37 ans) est souvent décrit comme étant "l'enfant terrible du foot français" et qu'il sera définitivement associé au scandale de Knysna lors du Mondial 2010, l'ancien international sait parfois se monter magnanime. C'est en tout cas ce que laisse entendre sa position dans un dossier d'escroquerie supposée, dont le jugement s'ouvre ce mercredi en Belgique, comme nous l'apprend L'Avenir.

Car même si l'ancien joueur du PSG, d'Arsenal ou du Real Madrid a perdu dans cette affaire la bagatelle de 4 millions d'euros, il ne demande rien à l'inculpé ! Ses détracteurs avanceront qu'avec tout ce qu’Anelka a gagné durant sa carrière, cette somme ne représente pas grand-chose, et pourtant, c'est sans doute une autre lecture de cette affaire qu'il faut avoir.

Anelka n'avait sans pas envie d'être une nouvelle fois au cœur de l'attention médiatique

Premièrement, l'ancien attaquant des Bleus, qui évolue désormais au Mumbai City FC en Inde, n'avait sans doute aucune envie de faire le voyage jusqu'en Belgique et d'être une nouvelle fois au cœur de l'attention médiatique. Deuxièmement, l'homme qui est accusé de l'avoir arnaqué ainsi que huit autres personnes via des placements hasardeux dans des sociétés informatiques, un certain Sébastien D., est une connaissance de l'épouse du joueur, Belge elle aussi...

Bref, l'accusé, contre qui un renvoi devant le tribunal correctionnel est requis, ne risque rien dans le volet Anelka de cette affaire, puisque le buteur ne s'est jamais porté partie civile, mais il va tout de même devoir rendre des comptes aux autres victimes supposés. Des gens aux revenus sans doute plus normaux que ceux de l'ex-star du ballon rond et qui ont quand même perdu entre 25.000 et 150.000 euros. 

EN SAVOIR +
>> Mercato : Anelka de retour en Inde
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques