Chantage à la sextape : Valbuena, Benzema... ce que l'on sait de cette affaire

Chantage à la sextape : Valbuena, Benzema... ce que l'on sait de cette affaire

EXPLICATIONS - Déféré devant le juge, l'attaquant de l'équipe de France a avoué être intervenu auprès de Mathieu Valbuena dans cette affaire. Retour sur ce scandale à la sextape dont on n'a pas fini d'entendre parler.

 D'où est partie l'affaire ?
Fin juin, le footballeur international Mathieu Valbuena reçoit plusieurs appels au sujet d'une "sextape" qu'il a tournée et que des hommes menacent de divulguer s'il ne leur donne pas 100 000 euros. Le 13 octobre, Djibril Cissé et trois autres individus (l'ancien international en connaîtrait deux) soupçonnés d'être à l'origine du chantage sont placés en garde à vue. Si le joueur est libéré dans la foulée, les trois autres personnes sont mises en examen lendemain à Versailles et écrouées. Ils auraient eu accès à une vidéo privée, subtilisée sur un ancien téléphone de Valbuena. 

EN SAVOIR + >> Que risque Benzema s'il est coupable ?

Quel rôle a joué Cissé ? 
Sitôt sortit de sa garde à vue, l'ancien joueur de Bastia s'est fendu d'un tweet sibyllin, accompagné de cette légende : "don't worry be happy, no comment. A bon entendeur". Plus tard, il a été invité à s'expliquer par téléphone dans l'émission Touche pas à mon poste : '"J'ai juste prévenu Mathieu qu'il y avait un truc chaud sur lui puisque c'est un ami. Ça aurait pu être grave pour lui et pour moi. On est venu me chercher pour écouter ma partie de l’histoire. Moi je n’ai jamais escroqué personne. Mathieu est un ami ! Quand on était à l’OM (entre 2006 et 2009, ndlr), je l’amenais à l’entraînement". C'est d'ailleurs à cette période que Djibril Cissé avait été la victime d'un chantage du même type.

EN SAVOIR + >> Valbuena "sincèrement désolé" pour "[s]on ami" Djibril Cissé

Pourquoi Benzema est-il mêlé à cette affaire ?
Le mercredi 4 novembre au matin, l'attaquant de l'équipe de France est placé en garde à vue arrive à Versailles. Deux jours plus tôt, un proche d'un des frères de Benzema a été lui aussi mis en garde à vue à Lyon. Il aurait été chargé par les maîtres chanteurs de contacter le joueur du Real Madrid afin qu'il parle à Valbuena. Ce qu'il a d'ailleurs fait lors d'un rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine le 5 octobre dernier. Et si l'avocat de Benzema, Me Sylvain Cormier, affirme que son client "n'a rien à se reprocher", ce dernier a tout de même passé la nuit en garde à vue.

EN SAVOIR + >> Quand Benzema vient au soutien de Valbuena en citant une épistolière du XVIIIe sièce 

Benzema mis en examen pour complicité de chantage
Après une nuit à Versailles, l'attaquant est déféré devant le juge jeudi matin, le jour-même où Didier Deschamps doit dévoiler la liste des joueurs convoqués pour affronter l'Allemagne (le 13 novembre) et l'Angleterre (le 17). A la mi-journée, le juge chargé de l'enquête décide de le mettre examen pour tentative complicité de chantage et participation à une association de malfaiteurs. Selon l'AFP, Benzema, placé sous contrôle judiciaire, aurait reconnu "être intervenu auprès de Valbuena à la demande d'un ami d'enfance", lui-même, explique une source proche du dossier. "Il a déclaré s'être mis d'accord avec l'ami d'enfance sur ce qu'il devait dire pour que son coéquipier négocie exclusivement avec lui". Son avocat, à la mi-journée, a rectifié ses fuites en assurant que Karim Benzema "n'a rien reconnu du tout", qu'il était "de tout coeur avec son ami Mathieu Valbuena" et qu'il n'avait "pris aucune part à une tentative de chantage". 

À LIRE AUSSI
>> Suivez ici en direct toutes les dernières avancées de cette affaire
>> Toute l'actu sport du metronews

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques