Chelsea-PSG : l'Angleterre rêve de Zlatan Ibrahimovic, qui la toise royalement

Chelsea-PSG : l'Angleterre rêve de Zlatan Ibrahimovic, qui la toise royalement

FOOTBALL - Alors que la fin de contrat imminente de Zlatan Ibrahimovic agite la gazette du mercato anglais, on a été demander aux journalistes locaux si la star du PSG était bien "Premier League-compatible". Et on s'est rendu compte que c'était peut-être la Premier League qui n'était pas "Zlatan-compatible". Quoi qu'il en soit, un grand match du Suédois ce mercredi soir contre Chelsea, en 8e de finale retour de la Ligue des champions, achèverait de convaincre les clubs du Championnat le plus riche du monde de dégainer les carnets de chèques.

Zlatan Ibrahimovic est arrivé en Angleterre ! Et Mino Raiola, son truculent agent, n'a rien eu à voir là-dedans. Le transfert s'est fait par avion mardi. On plaisante mais il n'empêche : tandis que le PSG affronte Chelsea ce mercredi soir en 8e de finale retour de la Ligue des champions, les spectateurs anglais s'imagineront sans doute ce que cela donnerait de voir le Suédois évoluer dans leur chère Premier League. La faute aux nombreux articles envoyant la star dans le Royaume depuis plusieurs mois maintenant. Ce qui nous a donné envie d'en savoir un peu plus.

"Nous lui avons parlé après le match aller, en zone mixte. Et avant cela, je n'avais jamais pensé à une arrivée de Zlatan en Angleterre. Mais cette fois-là, il nous a donné l'impression qu'il était assez intéressé par l'idée de venir, nous assure Matt Law, journaliste au Daily Telegraph. Si José Mourinho signe à Manchester United l'été prochain, je pense qu'il y a de bonnes chances de voir Zlatan le rejoindre. Ils sont extrêmement proches. Je sais de source sûre que quand Mourinho était encore à Chelsea, ils étaient en contact étroit et qu'ils échangeaient beaucoup de blagues, des photos humoristiques par textos."

À VOIR AUSSI >>  VIDÉO - Quand Zlatan Ibrahimovic fait passer un entretien d'embauche, ça donne ça

Le problème, c'est que Manchester United pourrait opter pour Ryan Giggs, voire garder Louis van Gaal. Ce qui ne l'empêcherait pas, selon David Kradd, de signer... "à Chelsea, par exemple". Le chef du service des sports du Daily Mirror poursuit : "Il m'a semblé clairement ouvert à un départ en Angleterre. Le problème, c'est qu'il y a beaucoup de grands entraîneurs en Premier League, susceptibles de le convaincre, mais très peu de joueurs de classe mondiale pouvant l'attirer. Et, bien qu'il ait 34 ans, lui a toujours un nom qui porte." Dans le même ordre d'idée, Matt Law s'interroge : "Je sais que West Ham émettra une offre pour le recruter mais je ne sais pas si Zlatan considèrera que West Ham est assez gros pour lui." Puis conclut : "Donc ça dépendrait surtout du fait que José Mourinho prenne un club anglais."

L'idée de sa venue, en tout cas, enthousiasme nos deux reporters. "Les Anglais sont relativement réservés mais nous adorons les gens un peu arrogants. On les admire parce qu'ils nous amusent. Il serait plus que bienvenu ici. On aime voir des stars mondiales en Premier League. On n'en a plus tellement depuis les départs de Ronaldo et Bale. Physiquement, il a tous les attributs pour s'imposer ici, malgré son âge. Et puis il reste un très, très bon joueur. On l'a vu au match aller contre Chelsea", s'emballe David Kradd.

EN SAVOIR + >>  Mercato PSG : et si Zlatan Ibrahimovic filait à l'anglaise ?

Même son de cloche du côté de Matt Law : "Il serait une super star ici, son âge n'aurait aucune importance. Il est toujours considéré comme un très grand joueur. On verrait plein de maillots floqués à son nom. Les gens l'adorent et pas seulement à cause de son jeu, ils l'aiment pour sa façon de parler, ses punchlines... Quand on a appris qu'il venait en conférence de presse mardi, tous les journalistes étaient très excités rien qu'à l'idée qu'il allait parler. Parce qu'on sait qu'il est toujours bon dans l'exercice, que son nom permet de vendre du papier et de faire du clic sur internet. Derrière Ronaldo ou Messi, il serait la plus grande star qui pourrait venir en Angleterre."

L'intéressé en a d'ailleurs bien conscience. Et, en conférence de presse, a continué de séduire les locaux par son sens de la formule qui claque. Ainsi, lorsqu'un journaliste lui a demandé quelle était sa relation avec le football anglais et comment il voyait son avenir, le Zlat' a répliqué : "Après que j’ai marqué quatre buts contre votre équipe nationale, ma relation est devenue parfaite. Et avant, il n’y avait pas de relation. Mon futur, c’est que j’ai toujours deux mois devant moi au PSG. Je ne suis pas en train de discuter avec des clubs, ce n’est pas le moment. Je ne suis pas inquiet pour mon avenir, il a l’air plutôt bon vu la saison que je suis en train de réaliser. Les gens disent que je suis vieux mais je suis encore en train de m’échauffer. Le futur s’annonce bien." On appelle cela vendre du rêve.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques