Côte d'Ivoire, Sénégal, Algérie... : qui sont les favoris de la CAN 2017 ?

Côte d'Ivoire, Sénégal, Algérie... : qui sont les favoris de la CAN 2017 ?

DirectLCI
FAVORIS – La Côte d’Ivoire remet son titre en jeu ce samedi avec le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations qui se tiendra du 14 janvier au 5 février au Gabon. Favoris à leur propre succession, les Éléphants devront se méfier de l’Algérie, du Ghana ou encore du Sénégal. On fait le point sur les prétendants au titre.

Pendant trois semaines, tous les regards seront braqués vers le continent africain. A partir de samedi et jusqu’au 5 février, les seize nations qualifiées pour la Coupe d’Afrique des Nations vont tenter de détrôner la Côte d’Ivoire qui figure, comme à l’accoutumée, parmi les sélections favorites pour le titre. Mais attention à l’Algérie, le Ghana ou encore le Sénégal qui tâcheront de bousculer la hiérarchie.

La Côte d’Ivoire :

Exit Hervé Renard, Yaya Touré, Kolo Touré, Gervinho ou encore Copa Barry, auteur du tir au but victorieux lors de la finale de la CAN 2015, place à la jeunesse ! Les héros du titre conquis il y a deux ans en Guinée équatoriale se sont effacés et ont transmis le flambeau aux jeunes et prometteurs Jean Michaël Seri (OGC Nice), Jonathan Kodjia (Aston Villa), Eric Bailly (Manchester United) ou autre Wilfried Zaha (Crystal Palace). La sélection coachée par Michel Dussuyer aura bien évidemment à cœur de soulever pour la troisième fois de son histoire la CAN. Opposés à la R.D du Congo, au Maroc et au Togo lors du premier tour, les Eléphants seront très certainement au rendez-vous du dernier carré. Mais attention, car par le passé, le parcours de la Côte d’Ivoire a souvent été marqué par des désillusions compte tenu du potentiel de cette équipe...

Le Sénégal :

2017 pourrait être la bonne année pour (enfin) corriger l’anomalie. En dix participations à la Coupe d’Afrique des Nations, le Sénégal ne compte aucun titre et au regard du matériel dont dispose le sélectionneur Aliou Cissé, il ne serait pas étonnant de le retrouver le 5 février prochain à Libreville, lieu de la finale de la CAN. Que ce soit en défense (Kalidou Koulibaly, Kara Mbodj), au milieu de terrain (Idrissa Gueye, Cheikh N’Doye, Cheikhou Kouyaté) ou en attaque (Moussa Sow, Sadio Mané), les Lions présentent un effectif de qualité qui a peu d’équivalent sur le continent. Fort de son statut de meilleure nation africaine au classement Fifa, le Sénégal va tenter de faire oublier ses ratés du passé (trois éliminations consécutives au premier tour) au travers de cette Coupe d’Afrique des Nations qui lui a tout de même réservé l’Algérie et la Tunisie dans son groupe. Une mise en bouche corsée lui permettant tout de même de se mettre dans le bain très rapidement.

L’Algérie :

La préparation de cette 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations n’a pas été des plus reposantes pour les Fennecs. Dernière de son groupe de qualification pour la Coupe du monde 2018, l’Algérie a connu d’importants bouleversements avec le départ précipité du sélectionneur Milovan Rajevac, dont le discours auprès des joueurs ne passait plus, pour laisser sa place au Belge Georges Leekens, qui avait déjà pris les rênes de l’Algérie en 2003 pour six petits matches. En dépit de tous ces remous, la sélection algérienne, opposée à la Tunisie, le Sénégal et le Zimbabwe au premier tour, affiche un potentiel technique hors norme qui va lui permettre de jouer les premiers rôles. Avec dans ses rangs des joueurs de renom comme Riyad Mahrez, fraîchement nommé Ballon d’or africain, Islam Slimani, Yacine Brahimi ou encore Rachid Ghezzal, l’Algérie peut nourrir de belles ambitions et espérer décrocher un second titre continental, vingt-sept ans après son seul et unique sacre.

Le Ghana :

Si le Ghana n’a plus accroché son nom au palmarès de la CAN depuis 1982, la sélection d’André Ayew passe très rarement au travers, en témoigne sa présence dans le dernier carré de la compétition lors des cinq dernières éditions et une place de finaliste en 2015. Emmenés par l’ancien coach de Chelsea Avram Grant, qui a fait un choix fort en se passant notamment de Majeed Waris, les Black Stars s’appuieront comme à l’accoutumée sur un socle immuable composé du capitaine Asamoah Gyan – moins efficace que par le passé – des frères Ayew et Christian Atsu, meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des Nations 2015. Cependant l’état de forme incertain de ces éléments pourrait être pénalisant au moment d’aborder la phase finale, alors que le Mali, l’Egypte et l’Ouganda ne devraient pas poser de souci aux Ghanéens lors du premier tour.

Ils sont aussi à surveiller :

Derrière les quatres nations citées précédemment, d'autres sélections nationales vont également tenter de se frayer un chemin vers Libreville, même si sur le papier, la tâche s'annonce plus complexe. Pays organisateur et soutenu par tout un peuple, le Gabon, emmené par Pierre-Emerick Aubameyang, bénéficie d'un tirage favorable qui pourrait lui permettre d'accéder à la phase finale. Même constat pour l'Egypte, véritablement ambitieuse et revancharde, sept ans après sa dernière participation à la CAN, avec Mohamed Salah. On sera également attentif au parcours du Maroc de Hervé Renard, privé de Sofiane Boufal et Younès Belhanda, et du Cameroun, désireux de redorer son blason malgré les nombreux absents de marque dans la sélection.

En vidéo

CAN 2017 : les grands absents de la compétition

Plus d'articles

Sur le même sujet