Coupe de France : avant PSG - OL, Aulas s'agace déjà sur Twitter

Coupe de France : avant PSG - OL, Aulas s'agace déjà sur Twitter

PAS CONTENT - Habitué aux sorties plus ou moins contrôlées sur les réseaux sociaux, le président lyonnais fait une nouvelle fois parler de lui sur Twitter, à quelques heures du 8e de finale de Coupe de France face à Paris mercredi (21 h 05). Dans le viseur de Jean-Michel Aulas, le traitement fait par L'Equipe de cette rencontre, qu'il estime être complaisant à l'égard du PSG.

Seul contre tous. On le sait, Jean-Michel Aulas ne recule devant rien lorsqu'il s'agit de défendre les intérêts de son club s'il estime qu'ils sont mis à mal. Et devant la double page dans L'Equipe de mercredi consacrée au 8e de finale entre Lyon et Paris, le sang du boss de l'OL n'a visiblement fait qu'un tour.

Et en quatre tweets, celui qui se fait appeler @JM_Aulas sur le réseau social, se paye le quotidien sportif, son directeur général (Cyril Linette), un journaliste (Bilel Ghazi) et même le PSG, puisque, selon lui, le journal serait sous influence qatarie... 

Déjà qu'Aulas n'avait pas du tout aimé l'arbitrage généreux envers le PSG en Coupe de la Ligue...

La cause de ce nouveau courroux ? L'article principal de ce dossier, dans lequel L'Equipe révèle notamment un passage tendu entre Aulas et le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, lors du conseil d'administration de la Ligue le 16 avril dernier. Le Lyonnais ayant auparavant publiquement critiqué la réduction de suspension de Zlatan Ibrahimovic (de trois à deux matches) décidée par le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), après ses propos sur l'arbitrage face à Bordeaux (défaite de Paris 3-2 le 15 mars 2015) et sa fameuse sortie France, "pays de merde". 

Et au cours de cette réunion, le Qatari aurait alors demandé à son homologue d'arrêter de s'occuper des affaires des autres clubs et notamment du sien... Ce à quoi Aulas aurait répliqué "qu'il était dans le football depuis vingt-huit ans et qu'à ce titre, il avait le droit d'exprimer son avis", explique au quotidien un témoin de la scène. Une version que JMA remet donc en question. Et sans prendre de gants, lui qui était déjà pas mal échaudé par l'arbitrage généreux en faveur du PSG, lors du quart de finale de Coupe de la Ligue perdu par l'OL, le 13 janvier dernier (1-2).

À LIRE AUSSI
>> EN DIRECT - Suivez PSG - OL avec nous
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques