Crash d'avion : le fils de l’entraîneur de Chapecoense n'a pas embarqué car il avait oublié son passeport

ACCIDENT - Parmi les 71 victimes de ce crash survenu dans la nuit de lundi à mardi, de nombreux joueurs et membres du staff de cette équipe brésilienne de football qui s'apprêtait à disputer la finale de la Copa Sudamericana.

Un oubli qui sauve la vie. Matheus Séroli a 21 ans et il n'est autre que le fils de Luiz Carlos Saroli (surnommé Caio Junior), entraîneur de l'équipe brésilienne de Chapecoense, décédé suite au crash qui a endeuillé le Brésil dans la nuit de lundi à mardi. Et si Matheus a échappé à la tragédie et n'a pu embarquer pour l'avion a destination de la Colombie, où le club de son père devait disputer la finale aller de l'équivalent de la Ligue Europa en Amérique du Sud, c'est par un pur concours de circonstances.

Nous avons besoin de vous demander de nous donner un peu d'intimité, surtout ma mère et moi(..) Merci à vous tous d'appeler et envoyer des messages(...) si je n'ai pas pu embarquer c'est parce que j'ai oublié mon passeport. Matheus Séroli, fils du coach de Chapecoense qui est décédé dans la tragédie

En effet, comme il l'a expliqué dans un post Facebook depuis supprimé, le jeune Matheus Saroli n'a pas pu monter dans cet avion car il a tout simplement oublié de prendre son passeport avec lui. Une étourderie salvatrice, donc, car sur les 77 passagers qui ont embarqué sur ce vol de la Lamia Bolivia, on ne compte que 6 survivants : trois joueurs de Chapecoense, deux membres d'équipage et un journaliste.

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques