Des ex-joueurs anglais escroqués de plus de 140 millions d'euros

Des ex-joueurs anglais escroqués de plus de 140 millions d'euros

BANQUEROUTE - Plus d'une centaine d'anciennes gloires du football anglais ont perdu une fortune à cause de mauvais investissements. Certains courent même à leur ruine.

Ils peuplent les souvenirs des moins jeunes d'entre nous... Et les plateaux des chaînes de télé anglaises, où ils officient plus ou moins régulièrement en tant que consultants. Andy Cole, l'attaquant du Manchester United vainqueur du triplé en 1999, Martin Keown, défenseur d'Arsenal qui avait fait tant de misères au Lensois Tony Vairelles, Danny Murphy, milieu hargneux symbole d'un Liverpool qui avait encore l'accent british... Ils sont aujourd'hui de retour en une des journaux outre-Manche. Mais ils s'en seraient bien passés. The Sunday Times révèle en effet ce dimanche qu'une centaine d'anciens joueurs anglais ont perdu quelque 140 millions d'euros cumulés dans des investissements douteux. Au point, pour certains, de courir à leur ruine.

"C'est horrible"

Tous ont eu le malheur de suivre les recommandations de deux conseillers financiers, David McKee et Kevin McMenamin, travaillant pour le compte de la société Kingsbridge Asset Management. Laquelle a engrangé plus de 7 millions d'euros de commission sur ces mauvais placements (dans des biens immobiliers et des cinémas en Espagne ou en Floride). On peut donc comprendre que les intéressés l'aient mauvaise. "C'est horrible. Et je suis loin d'être seul à être amer. Ça représente énormément d'argent", a sobrement commenté Kevin Campbell, ex-attaquant d'Arsenal et Everton, qui a perdu près de 10 millions d'euros à lui seul.

Rio Ferdinand fait l'autruche

"J'avais investi cet argent pour payer les études de mes enfants, pour leur assurer un avenir. Nous nous sentons dupés, en colère, humiliés", fulmine, pour sa part, Craig Short, l'ancien capitaine de Blackburn, déplumé d'environ 3,6 millions d'euros. D'autres, comme Martin Keown, ont déjà réagi en déposant une plainte. Alors que Rio Ferdinand, au contraire, a tenu à faire savoir qu'il n'avait, lui, subi aucune perte. Selon The Sunday Times , celles-ci s'élèveraient pourtant à 3,2 millions d'euros... Enfin, les deux conseillers financiers en question ont, eux, démenti toute escroquerie, précisant que tous leurs clients "sans exception" étaient bien prévenus des risques encourus. Mais on n'est pas obligés de les croire.

LIRE AUSSI >> Chantage, cambriolages, arnaques... comment les footballeurs sont devenus des pigeons potentiels 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques