Diego Costa écarté de l'équipe d'Espagne après son gros dérapage avec Chelsea ?

Diego Costa écarté de l'équipe d'Espagne après son gros dérapage avec Chelsea ?

FOOTBALL – Expulsé samedi dernier pour s'en être pris de manière assez virulente à Gareth Barry, Diego Costa pourrait bien faire les frais de ce dérapage. D'après les informations de Marca, le staff technique de la sélection espagnole aurait très peu goûté à l'attitude de l'attaquant de Chelsea et envisage de ne pas le sélectionner pour les deux prochains matches de la Roja.

Ces dernières semaines, on avait retrouvé le Diego Costa buteur, combattant, dévoué pour sa formation. Son match face au Paris Saint-Germain en huitième de finale retour de Ligue des champions, lors duquel il a notamment inscrit le seul but de son équipe, était même la preuve ultime de son retour en grâce, balayant d'un revers de la main tous les préjugés sur sa personnalité. Mais chassez le naturel, il revient au galop, l'attaquant des Blues a totalement dérapé trois jours plus tard face à Everton.

Trois matches de suspension en Premier League ?

Averti une première fois après avoir craché aux pieds de l'arbitre, Diego Costa se faisait expulser pour s'en être pris de manière assez virulente à Gareth Barry en mimant une morsure dans le cou de l'international anglais, à la manière de Luis Suarez. Le cinquième carton rouge de la carrière de l'international espagnol devrait lui coûter très cher, aussi bien sous le maillot de Chelsea qu'avec celui de la Roja. Le joueur pourrait tout d'abord écoper de trois matches de suspension en Premier League puis ne pas être appelé par Vicente Del Bosque lors du prochain rassemblement de la sélection espagnole.

EN SAVOIR + >> VIDEO - Diego Costa la joue comme Luis Suarez et mime une morsure

D'après les informations du quotidien Marca, le comportement totalement déplacé de Diego Costa a véritablement déplu au staff technique de l'Espagne qui se réserve ainsi le droit de ne pas sélectionner son attaquant de pointe pour les matches amicaux contre l'Italie (24 mars) et la Roumanie (27 mars). Une sanction lourde de sens à quelques mois du début de l'Euro 2016. Verdict ce vendredi avec l'annonce de la liste de Vicente Del Bosque.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques