"Dans deux ou trois ans, tout le monde dira que le PSG a fait un boulot fantastique", lâche Al-Khelaïfi à ses détracteurs

"Dans deux ou trois ans, tout le monde dira que le PSG a fait un boulot fantastique", lâche Al-Khelaïfi à ses détracteurs

CONFIANCE - Dans un entretien au "Daily Telegraph", Nasser Al-Khelaïfi a répondu aux diverses attaques à l'encontre du PSG depuis les transferts de Neymar et Mbappé. Le président parisien, confiant sur l'issue de l'enquête de l'UEFA sur le respect des règles du fair-play financier, a même justifié les gros investissements de cet été.

Nasser Al-Khelaïfi hausse le ton. Discret jusqu'alors lorsqu'on lui demandait de commenter les critiques des grands clubs européens suscitées par les folles dépenses du PSG (400 millions d'euros pour Neymar et Kylian Mbappé), deux transferts qui ont valu au PSG une enquête de l'UEFA sur une suspicion de non-respect règles du fair-play financier, c'est dans les colonnes du réputé quotidien anglais le Daily Telegraph que le président parisien a défendu son club.


Dans cet entretien au quotidien anglais, presque exclusivement axé sur le fair-play financier, le président du PSG apporte son éclairage sur les recettes engrangées par le club. "Nous travaillons très dur depuis six ans pour faire grandir les revenus du club et ils ont augmenté à travers la billetterie, le sponsoring, le merchandising, les recettes de jour de match et les droits TV de 90 millions d'euros à 500 millions d'euros environ, avec des profits ces deux dernières années", explique-t-il, promettant que les recettes vont encore progresser à l'avenir. "Nous prévoyons de continuer à augmenter nos revenus d’entre 20 à 40%. Nous avons un an pour rentrer dans les critères du fair-play financier. Nous avons jusqu'au 30 juin 2018. Donc je le dis à tout le monde : relaxez-vous et pensez à votre projet. Nous pensons à construire le nôtre."

Nous respectons tous les clubs et nous attendons la même chose en retourNasser Al-Khelaïfi

Interrogé par The Daily Telegraph sur la pression des grands d'Europe, Al-Khelaïfi assure ne pas craindre le front auquel le PSG fait face actuellement. "Il y a des pressions venues d'autres clubs (pour enquêter) mais je ne pense pas que l'UEFA sera influencée par ces pressions parce qu’ils sont très professionnels et très sérieux. Pour la millième fois, je suis très confiant, précise-t-il. Nous respectons tous les clubs et nous attendons la même chose en retour. Nous avons investi dans le championnat de France et pour être hautement compétitif en Ligue des champions. Nous respectons toutes les règles et tous les règlements."

En vidéo

Nasser Al-Khelaïfi : "Si des clubs sont fâchés contre nous, ce n'est pas mon problème"

L'investissement que nous avons fait est sur du long termeNasser Al-Khelaïfi

Alors que Paris a dépensé 222 millions d'euros pour Neymar et devra payer encore 185 millions d'euros pour Mbappé l'été prochain, l'homme fort du club de la capitale justifie l'effort financier réalisé cet été. "Aujourd'hui, l'investissement que nous avons fait est sur du long terme et je suis sûr que dans deux ou trois ans, tout le monde dira 'Regardez le PSG, ils ont fait un boulot fantastique.' C'est un bon deal de les avoir faits signer maintenant, parce que le coût des transferts de joueurs, les salaires aussi bien que les revenus des clubs augmentent de façon rapide dans le monde du sport et spécifiquement dans le football, assure-t-il. Donc nous sommes très confiants et satisfaits avec les décisions que nous avons prises."


Autrement dit, si on lit Nasser Al-Khelaïfi entre les lignes, le PSG est armé et prêt à se battre dans le long combat qui l'attend face aux grosses écuries du Vieux Continent.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar au PSG

Plus d'articles

Sur le même sujet