Privé de tournée aux États-Unis avec le PSG, Hatem Ben Arfa réagit… en citant Martin Luther King

Privé de tournée aux États-Unis avec le PSG, Hatem Ben Arfa réagit… en citant Martin Luther King

FOOTBALL – L’entraîneur du PSG, Unai Emery, n’a pas convoqué Hatem Ben Arfa pour la tournée estivale du club aux États-Unis. Le joueur a exprimé son sentiment via son compte Instagram...

Hatem Ben Arfa avait un rêve. S’imposer au Paris Saint-Germain, son club de cœur, qu’il avait rallié l’été dernier, auréolé d’une sublime saison précédente à Nice. Ce devait être à la fois l’heure de sa rédemption et de l’affirmation tardive de son talent hors norme. Un an plus tard, c’est la soupe à la grimace. Tenu à l’écart par son entraîneur, Hatem Ben Arfa a traîné son spleen à coups de vidéos surréalistes, sans pour autant parvenir à changer la donne. Loin de s'être résigné, l’attaquant clame pourtant encore à qui veut l’entendre qu’il veut rester à Paris, convaincu que son Destin s’écrira là, dans sa ville de naissance. Problème : son coach ne l’entend toujours pas de cette oreille et le lui a signifié ce vendredi de façon cinglante, en ne le convoquant pas pour la tournée de l’équipe aux États-Unis.

"Injustice anywhere is a threat to justice everywhere"

Hatem Ben Arfa n’a pas tardé à réagir. Comme à chaque fois sur Instagram, et de façon originale à l’échelle du milieu du football. Cette fois, point de mise en scène et de jeu d’Actors Studio, mais une simple citation. Son auteur, toutefois, est inattendu : Martin Luther King, pasteur baptiste afro-américain, et figure d’une lutte non-violente pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis. 

"Injustice anywhere is a threat to justice everywhere", a repris le joueur, ce qu’on pourrait traduire par : "Une injustice quelque part est une menace pour la justice n’importe où." Une phrase grandiloquente que certains pourraient trouver démesurée au regard de la situation de Ben Arfa. Mais, en même temps, c’est cette singularité qui fait tout le charme un peu canaille de "l’enfant terrible du football français". Lequel n’a finalement pas beaucoup grandi depuis l’époque de ce surnom. Son avenir, lui, reste toujours aussi incertain.

Plus d'articles

Sur le même sujet