France-Russie : Deschamps va titulariser Sakho, Kanté et Gignac

France-Russie : Deschamps va titulariser Sakho, Kanté et Gignac

FOOTBALL - Mardi soir au Stade de France face à la Russie, Didier Deschamps effectuera six changements dans son onze de départ par rapport à celui aligné vendredi à Amsterdam contre les Pays-Bas. Mamadou Sakho tentera de se refaire une place durable parmi les titulaires, tandis qu’André-Pierre Gignac, lui, fera tout pour rester dans les 23 appelés par le sélectionneur.

"Attentats", "hommages", "sextape", "ministres". Dans la liste des mot-clés utilisés par les suiveurs de l’équipe de France, "football" manque souvent à l’appel ces derniers mois. Pourtant, à moins de trois mois du coup d'envoi du match d’ouverture de l’Euro 2016 (le 10 juin contre la Roumanie), les affaires sportives deviennent urgentes. Et la réception de la Russie, mardi soir, sera la dernière occasion pour Didier Deschamps de faire des essais avant de rendre publique sa liste définitive de 23 joueurs, le 12 mai. Dans cette optique, le sélectionneur poursuivra sa revue d’effectif, tout en maintenant toutefois une ossature à même de travailler les automatismes. Analyse du onze de départ qu’a révélé la dernière séance d’entraînement à huis-clos, ce lundi soir, au Stade de France.

Gardien : Hugo Lloris (capitaine)
Comme il l’avait annoncé jeudi à Amsterdam, Steve Mandanda n’avait pris la place de Hugo Lloris que pour mieux la lui rendre ce mardi, ayant ainsi laissé le temps au capitaine, "très sollicité avec Tottenham", de "se régénérer", dixit Didier Deschamps.

EN SAVOIR + >> Deschamps et ses joueurs, de retour au Stade de France, veulent oublier le 13 novembre

 Défense : Bacary Sagna, Raphaël Varane, Mamadou Sakho, Patrice Evra
Lui aussi préservé aux Pays-Bas, Bacary Sagna revient. Il retrouvera dans l’arrière-garde deux autres titulaires indiscutables : Raphaël Varane, qui doit retrouver le rythme et la confiance, et Patrice Evra, qui n’a pas de remplaçant digne de ce nom. Un retour retient ici l’attention : celui de Mamadou Sakho, passé derrière Laurent Koscielny dans la hiérarchie des centraux, mais dont le passif en Bleu peut lui permettre de revenir dans les petits papiers du sélectionneur dans la dernière ligne droite. A condition, justement, de se montrer à la hauteur ce mardi.

 Milieu : Paul Pogba, Lassana Diarra, N’Golo Kanté
Là encore, on trouve dans ce secteur un seul second couteau, aligné en compagnie de joueurs disposant d’un temps d’avance sur la concurrence. Paul Pogba, décevant vendredi, devra ainsi se montrer plus rassurant techniquement, et Lassana Diarra, sorti à la pause à Amsterdam, plus rassurant physiquement. Quant à N’Golo Kanté, seul petit nouveau de la liste, il devra confirmer sa belle entrée en jeu néerlandaise pour prouver qu’il pourra bien tenir ce rôle de doublure de Blaise Matuidi durant l’Euro. Sous peine de voir Morgan Schneiderlin récupérer sa place dans le groupe.

EN SAVOIR + >> L'incroyable conte de fées de N’Golo Kanté

 Attaque : Antoine Griezmann, André-Pierre Gignac, Anthony Martial
Ici, a priori, un seul homme jouera gros, et encore, si Karim Benzema ne repointe pas le bout de son nez dans les prochaines semaines : André-Pierre Gignac, buteur face à l’Allemagne pour son retour en sélection en novembre dernier, et apparu dans une forme resplendissante avec les Tigres de Monterrey ces dernières semaines. Une nouvelle prestation XXL devrait lui garantir ce statut d'éventuel second choix (derrière Olivier Giroud) en pointe au mois de mai. Antoine Griezmann, lui, devra toujours mieux assumer la charge du leader technique de cette équipe . Alors qu’Anthony Martial aura à cœur de faire oublier Dimitri Payet, particulièrement en vue sur le flanc gauche vendredi. Sauf si Mathieu Valbuena revient des enfers dans les deux mois à venir, une place de titulaire à l’Euro est en jeu entre ces deux-là.

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques