Neymar va régler son ardoise avec le fisc brésilien et menace d'attaquer le Barça en justice

Neymar au PSG

Voir
JUSTICE - Condamné pour fraude fiscale au Brésil en 2016, Neymar a décidé de payer son amende. Le Parisien va régler les 2,1 millions d'euros qu'il doit au fisc brésilien pour solder le litige lié au versement de droits d'image à l'époque où il évoluait à Santos. Les avocats de la star brésilienne ont aussi menacé d'attaquer Barcelone en justice pour une prime de 26 millions d'euros non versée.

Neymar "veut passer à autre chose". Fraîchement débarqué à Paris pour 222 millions d'euros, le Brésilien a accepté de payer son amende au fisc brésilien pour mettre fin à un litige lié au versement de droits d’image à l'époque où il évoluait à Santos, son club formateur. Ses avocats ont ainsi affirmé que le nouveau joueur du PSG - condamné en 2016 pour fraude fiscale - va régler les 2,1 millions d'euros d'amende qui lui ont été infligés.

Une amende déjà réduite

Initialement, le Trésor brésilien avait gelé 188,8 millions de reais (environ 43 millions d'euros au taux de change de l'époque) d'avoirs de "Ney", en raison d’impôts impayés liés aux droits d'image touchés de 2011 à 2013. Mais au fil de la procédure, il a vu la note baisser considérablement... même si le fisc doit toujours accepter la somme proposée par la défense du joueur. "Bien qu'il ne soit pas d'accord sur le montant, le procès s'est poursuivi pendant plus de trois ans. Son intention est aujourd'hui d'y mettre fin et de passer à autre chose", a déclaré Marcos Neder, l'un des conseillers de l'ancien Barcelonais, vendredi lors d'une conférence de presse. 


Ses avocats ont d'ailleurs estimé que ce genre de problème ne devrait pas se reproduire à Paris, affirmant que le club de la capitale ne le rémunérera pas par le biais de droits d'image, comme c'était le cas à Santos. "C’est un contrat simple, selon les règles de la loi française, qui est très stricte", a fait valoir Gustavo Xisto, un autre conseil. 

Une action en justice contre le Barça ?

Mais si Neymar est parvenu à se débarrasser d’une bonne partie de ses problèmes au Brésil, il n'en a pas fini avec la justice. Il sera prochainement jugé en Espagne en raison de son transfert controversé de Santos à Barcelone, en 2013. L'occasion pour sa défense de mettre en garde le Barça. Les avocats du Brésilien n'excluent pas d'attaquer en justice les Catalans pour réclamer le paiement d'une prime de 26 millions d'euros non versée à ce jour.


Cette dernière, liée au renouvellement de son contrat l'an dernier jusqu'en juin 2021, aurait dû être payée avant le 31 juillet, mais Neymar a fini par quitter Barcelone trois jours plus tard et les dirigeants catalans ont annoncé le lendemain qu'il était hors de question qu'ils versent la somme en question.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar au PSG

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques