Ibrahimovic joue sa place à l'Euro 2016

Ibrahimovic joue sa place à l'Euro 2016

DirectLCI
FOOTBALL - La Suède de Zlatan joue sa qualification ce mardi, à Copenhague, forte de sa victoire au match aller face au Danemark (2-1). Un barrage retour où l'attaquant du PSG aura encore un rôle majeur. ''Je me sens en très bonne forme physique'', rassure-t-il.

Samedi dernier, Zlatan Ibrahimovic a fait dans l'inédit. Il restait près de 20 minutes de jeu quand l'attaquant suédois a fait signe à son banc de touche, afin de demander à se faire remplacer. Lui qui est tellement habitué à rester sur le terrain de bout en bout n'en pouvait plus, preuve de la débauche d'énergie du capitaine, à l'image de tous ses coéquipiers suédois, qui se sont imposés face au Danemark en concédant un but qui pourrait cependant peser lourd au final (2-1). Trois jours plus tard, c'est à Copenhague, dans un stade de 37.000 places rempli en 24 minutes, que le Parisien s'attaque à l'un de ses derniers défis avec la sélection : se qualifier pour l'Euro 2016 en France.

"Représenter la Suède en France signifierait beaucoup"

A 34 ans, pas sûr que celui qui avait inscrit un penalty au match aller ait totalement récupéré. ''Je me sens en très bonne forme physique, a-t-il pourtant rassuré via son application. Cela va être un match difficile mais nous sommes prêts. Représenter la Suède en France en 2016, cela signifierait beaucoup.'' D'autant que l'homme au catogan avait manqué la Coupe du monde 2014 après un barrage perdu face au Portugal de Cristiano Ronaldo, et que l'Euro constitue le dernier rendez-vous que le garçon s'est fixé, avec les Jeux olympiques de Rio à l'été 2016.

EN SAVOIR +
>> Bendtner-Ibra, la guerre d'ego
>> Les 22 pays déjà qualifiés pour l'Euro sont...

Les Suédois ont-ils les moyens de s'en sortir face à un Danemark que l'on dit vieillissant mais qui croit en un retournement de situation ? Il faudra pour cela mettre autant la pression qu'à l'aller, à Stockholm. ''On a l'avantage mais on ne va pas juste défendre, répond Erik Hamren, le sélectionneur suédois. On ne jouera pas le nul, on veut marquer et gagner.'' Ça, Ibrahimovic, aligné au côté de Berg (Panathinaïkos), sait faire.

Plus d'articles

Sur le même sujet