Inquiétudes grandissantes sur l'Euro 2016 après les attaques à Paris

Inquiétudes grandissantes sur l'Euro 2016 après les attaques à Paris

ATTENTATS – Les attaques terroristes qui ont visé Paris et le Stade de France, vendredi soir, interrogent quant aux conditions de sécurité durant le Championnat d'Europe des Nations, organisé partout en France à partir du 10 juin prochain.

Maintenant que l'on sait que les détonations, entendues durant la victoire des Bleus face à l'Allemagne vendredi soir au Stade de France, étaient la conséquence de bombes qui ont explosé sur le parvis de l'enceinte dionysienne, difficile de ne pas avoir une pensée pour l'Euro de football. Et surtout pour la sécurité qui entoure un tel événement.

7 millions de supporters attendus cet été en France

Du 10 juin au 10 juillet prochains, cinquante et un matchs auront lieu dans dix stades de l’Hexagone. Au moins quatre rencontres seront organisées dans chacune des villes hôtes que sont Paris, Saint-Denis, Lille, Lens, Lyon, Bordeaux, Saint-Etienne, Toulouse, Marseille, Nice...

Le drame qui s'est déroulé vendredi représentait déjà le cauchemar des organisateurs. "Pour l'Euro, il y avait déjà une inquiétude, a confié Noël Le Graët, le président de la Fédération française dans les colonnes de L’Equipe, samedi. Aujourd'hui, elle est évidemment encore plus forte". 

Un protocole de sécurité

Et pour cause, 7 millions de supporters sont attendus dans les stades et dans les "fan-zones" installées dans chacune de ces villes. Le 2 septembre dernier, la FFF et le ministère de l’Intérieur ont signé un protocole sur la sécurité du tournoi. Les enceintes, les camps de base, les hôtels des équipes relèvent de la compétence de l'organisateur.

EN SAVOIR +  >>  "Ils voulaient tuer tout le monde" : le témoignage d'un spectateur du Bataclan

La sécurité aux abords de ces lieux relève quant à elle de celle de l'État.  Des agents privée recrutés par ces municipalités assureront celle des "fans zones", dans lesquelles des retransmissions auront lieu. Enfin, les forces de l’ordre procèderont à la sécurisation à l’extérieur de ces zones. C'était le dispositif envisagé avant que la menace ne devienne réalité. 

EN SAVOIR +  >> Suivez la situation en direct

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques