"Je suis très satisfait de l'entraîneur et de l'équipe" : c'est la crise à l'OL, mais Aulas dédramatise la situation

"Je suis très satisfait de l'entraîneur et de l'équipe" : c'est la crise à l'OL, mais Aulas dédramatise la situation

FOOTBALL – Avec seulement trois points au compteur après trois journées de Ligue des champions, l’Olympique Lyonnais connaît une campagne européenne particulièrement poussive. En dépit des mauvais résultats de son club, Jean-Michel Aulas a affiché sa confiance quant aux chances de qualification de l'OL et balayé tout début de crise.

Sept revers toutes compétitions confondues après treize matches, c’est du jamais vu à l’Olympique Lyonnais depuis la saison 1982/1983. Une statistique historique qui témoigne à merveille des difficultés affichées par les partenaires de Nabil Fekir depuis le mois d’août. Car si sa défaite concédée mardi soir sur sa pelouse contre la Juventus Turin n’est pas la plus déshonorante de sa saison au regard du standing de son adversaire et de la qualité de jeu déployé par les hommes de Bruno Genesio en seconde période après l’expulsion de Mario Lemina (54e), la situation de Lyon devient particulièrement préoccupante.

On va ramener un point de Turin, puis on va gagner nos deux derniers matches pour nous qualifier Jean-Michel Aulas

Déjà largué en Ligue 1 (8e à dix points de l’OGC Nice), le club rhodanien a ainsi vu son avenir européen s’assombrir un peu plus mardi soir en subissant une deuxième défaite en trois matches de Ligue des champions. Troisième de son groupe à quatre points de la Juve et du FC Séville, l’Olympique Lyonnais pourrait même déjà dire adieu à la C1 dans quinze jours s’il venait à s’incliner à Turin et que dans le même temps, les partenaires de Samir Nasri l’emportaient contre Zagreb. Un scénario plausible qui n’inquiète pas outre mesure Jean-Michel Aulas, particulièrement confiant quant aux chances de qualification de son équipe.

"On va ramener un point de Turin, puis on va gagner nos deux derniers matches pour nous qualifier", ose le président de l’Olympique Lyonnais qui a par ailleurs dédramatisé les conséquences du nouveau revers de ses joueurs.  "Il n'y a pas de crise. Je suis très satisfait de l'entraîneur et de l'équipe. Les joueurs et Bruno Genesio font du bon travail. Il y a surtout un manque de réussite et un gardien extraordinaire qui a fait la différence, relève-t-il. Le club va bien et a l'un des plus beaux stades d'Europe." Tout va bien alors.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques