"L'amitié entre Messi, Suarez et Neymar est la pire chose qui soit arrivée au football" selon Sampaoli

"L'amitié entre Messi, Suarez et Neymar est la pire chose qui soit arrivée au football" selon Sampaoli

MSN – Alors que le trio composé de Lionel Messi, Neymar et Luis Suarez domine comme jamais le football mondial, Jorge Sampaoli, le sélectionneur du Chili a déclaré, avec humour, que l'amitié entre ces trois hommes était "la pire chose qui soit arrivée au football".

L'incroyable rendement de la BBC (Benzema, Bale, Cristiano Ronaldo) du Real Madrid a finalement été rapidement éclipsé par la MSN (Messi, Suarez, Neymar) du FC Barcelone. Jamais une équipe n'avait été en mesure de rassembler sous un même maillot trois grands talents offensifs de ce calibre, et les bienfaits de cette association sont totalement hallucinants : 142 buts sur les 176 inscrits par les Blaugrana sur l'année 2015, une Ligue des champions, un titre de champion d'Espagne... Des chiffres et des titres qui dépassent l'entendement.

"Benzema, Bale et Ronaldo se neutralisent"

Et forcément, si les supporters barcelonais sont comblés, d'autres ont plus de mal à digérer cette connexion entre les trois joueurs sud-américains qui figuraient dans le top 5 du dernier Ballon d'or. C'est ainsi que Jorge Sampaoli, le sélectionneur du Chili, s'est plaint, avec humour, du rendement infernal de Messi, Suarez et Neymar. Il en appelle même à l'instance mondiale du football pour mettre fin à ce trio infernal.

A LIRE AUSSI >> Quand Cristiano Ronaldo et Dani Alves continuent de se clasher

"La Fifa doit intervenir. L'amitié entre Leo, Neymar et Suarez est la pire chose qui soit arrivée au football, déclare Sampaoli, avec une pointe de second degré, dans un entretien accordé à El Pais . Messi peut gagner un match à lui tout seul. Alors si en plus, vous additionnez Suarez et Neymar, c'est inestimable. La Fifa devrait l'interdire ! La différence avec Madrid, c'est que Bale, Ronaldo et Benzema ne se renforcent pas mutuellement, mais ils se neutralisent. Si Ronaldo débute un mouvement, c'est lui qui le termine. Pareil pour Bale. Benzema fait ce qu'il peut, mais il ne crée rien." Et en 2016, la MSN devrait de nouveau donner le tournis aux défenses adverses... et à la BBC.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques