L'avocat de Benzema va porter plainte, Valbuena se porte partie civile

L'avocat de Benzema va porter plainte, Valbuena se porte partie civile

FOOTBALL - Suite aux révélations faites par Europe 1 ce mardi, Sylvain Cormier, l'avocat de Karim Benzema, a annoncé son intention de porter plainte pour "violation du secret de l'instruction". Surtout, il nie toujours l'implication de son client. La victime, elle, s'est portée partie civile.

"Je suis scandalisé par le procédé." C'est ainsi que Me Sylvain Cormier a accueilli les révélations d'Europe 1, mardi matin. La radio a publié des extraits d'une conversation téléphonique que Karim Benzema, son client, a eue avec son ami lyonnais impliqué dans l'affaire du chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena. Des passages qui indiquent plutôt un coup de pression de l'attaquant des Bleus sur la victime de cette affaire. Ce que l'avocat réfute en bloc.

EN SAVOIR + >> Benzema "Moi, je vais t'arranger la sauce"

"Diffuser, non pas une conversation dans son ensemble mais des extraits sélectionnés" n'a, selon lui, aucune valeur. "Lorsque je découvre ce dossier, je découvre qu'il y a certains passages qui peuvent évidemment être mal interprétés", explique Me Cormier à Europe 1 . Selon lui, Benzema conseille à Valbuena de ne pas payer et de laisser éclater l'affaire, dans la fin de la conversation.

Valbuena n'aurait jamais parlé de Benzema aux enquêteurs

La fuite des informations publiées ce mardi aurait ainsi pour but d'influencer le témoignage du milieu de terrain de poche. "Nous sifflons la fin de la partie et nous déposons plainte pour violation du secret de l'instruction. On ne peut pas diffuser des passages sélectionnés et volontairement les plus désagréables."

EN SAVOIR + >> "On n'est pas au bout de nos surprises", croit Hugo Lloris

Pour sa part, Valbuena aurait signifié son intention de se porter partie civile, ce qui lui permettrait d'avoir accès au dossier, selon RTL . La victime n'aurait jamais évoqué le nom de Benzema avec les enquêteurs, ajoute la radio. Il sera entendu d'ici quelques jours par la PJ de Versailles pour donner sa version des faits.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques