Le club d’enfance de Kylian Mbappé réclame sa part du gâteau au PSG

Le club d’enfance de Kylian Mbappé réclame sa part du gâteau au PSG

ARGENT - L’AS Bondy, où Kylian Mbappé a tapé ses premiers ballons, va demander au PSG de financer la réfection d’un terrain synthétique, moyennant un million d’euros.

La scène, fugace, est presque passée inaperçue au regard de la grande exposition médiatique consacrée à la présentation officielle et à la conférence de presse de Kylian Mbappé au Parc des Princes, mercredi. Pourtant, une autre étape a jalonné la journée du nouveau joueur du PSG : une visite sur ses terres, à Bondy (Seine-Saint-Denis), là où tout a commencé pour lui. 


Le temps de l’inauguration d’une affiche géante à son effigie et d’une visite de son ancienne école maternelle et l’attaquant était déjà reparti? direction le Camp des Loges, le centre d’entraînement, pour sa première séance avec Unai Emery et ses coéquipiers. Il lui reste toutefois une affaire à régler chez lui, impliquant à la fois son premier club et son nouveau.

J'avais prévu que le transfert de Kylian Mbappé paierait un second synthétique, dont les jeunes ont furieusement besoin.La maire de Bondy

C’est L’Équipe qui, ce jeudi, la dévoile. Il faut d'abord savoir que, sur chaque transfert d’un joueur vers l’étranger, une part de 0,75% de l’indemnité globale du transfert revient au premier club, au titre de l’indemnité dite "de formation". Problème : Kylian Mbappé, que l’AS Monaco a tout fait pour expédier au Real Madrid plutôt que chez un concurrent direct en Ligue 1, a finalement préféré aller à Paris. Du coup, l’AS Bondy ne touchera pas le montant de 1,8 million d’euros qui lui serait revenu en cas de départ dans la capitale espagnole. Le budget annuel du club s’élevant à 1,1 million d’euros, le manque à gagner est conséquent. 

"On est une ville modeste. On ne possède qu'un beau terrain synthétique. Et encore, il n'existe que depuis cinq à six ans. Il y en a un autre, en stabilisé, qui devient de la gadoue dès qu'il pleut. J'avais prévu que son transfert paierait un second synthétique, dont les jeunes ont furieusement besoin", déplore Sylvine Thomassin, la maire de Bondy, dans les colonnes de L’Équipe.

L’édile y explique ensuite qu’elle compte solliciter l’aide d’Anne Hidalgo, la maire de Paris, et demander un rendez-vous à Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, "dans l’espoir qu'il y ait un petit retour d'ascenseur vers le club et donc la ville qui l'a formé"...


Un "petit retour d’ascenseur" à un million d’euros, coût estimé de la réfection dudit terrain synthétique. Sylvine Thomassin ajoute qu’elle est "plutôt confiante" concernant l’aboutissement de ce dossier. Et pour cause : elle bénéficie d’un soutien de poids en la personne de Wilfried Mbappé, ex-joueur et coach actuel de l’AS Bondy. Et accessoirement père de Kylian.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato estival 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet