Le match de Coupe de France PSG-Lyon maintenu, Jean-Michel Aulas très énervé, France Télé satisfait

Le match de Coupe de France PSG-Lyon maintenu, Jean-Michel Aulas très énervé, France Télé satisfait

CALENDRIER - La FFF a décidé, ce lundi, de maintenir le 8e de finale de Coupe de France entre le PSG et l'OL au mercredi 10 février. Dans sa volonté de ménager ses organismes avant les retrouvailles avec Chelsea en Ligue des champions, le club parisien va donc désormais tenter d'obtenir le report de son match de Ligue 1 contre Lille, prévu le samedi 13 février.

La joie profonde des amateurs de Trélissac tranchait avec la mine contrariée de Laurent Blanc, le 19 janvier. À Paris, une qualification pour les 8es de finale de la Coupe de France est une source de maux de tête. Également demi-finaliste de la Coupe de la Ligue, le PSG, à force de passer des tours et de s'ajouter des matchs, n'aura en effet pas le moindre répit avant le rendez-vous le plus important de sa saison : ses retrouvailles avec Chelsea, en 8es de finale de la Ligue des champions (aller le 16 février, retour le 9 mars). Dans cette optique, le club parisien avait demandé le report de son prochain match de Coupe de France, contre Lyon, le mercredi 10 février. En vain. La Fédération française de football (FFF) a décidé ce lundi de maintenir la rencontre à la date prévue.

Jean-Michel Aulas : "Il ne faut pas nous prendre pour des blaireaux"

"On voudrait qu’une journée de Coupe ou de Championnat puisse être aménagée, avait lancé, mardi dernier, l'entraîneur du PSG juste après la victoire des siens face à Toulouse (2-1). Ça va faire grincer quelques dents mais on essaie aussi de se battre pour l'indice UEFA de la France." Et puis le tirage au sort avait offert, le lendemain, l'OL comme adversaire en quarts. Ce qui avait permis au président lyonnais de poser malicieusement ses conditions dans L'Équipe : "Que ce soit le même arbitre (M. Bastien, ndlr) que lors de notre match de Coupe de la Ligue (remporté 2-1 par Paris avec un premier but non valable), pour lui montrer qu’on ne lui en veut pas. Ensuite, si le PSG veut voir un beau stade ultra-moderne, on va leur proposer d’inverser la rencontre et de les accueillir avec plaisir."

À LIRE AUSSI >>  PSG : Laurent Blanc râle contre les sifflets du Parc des Princes et le calendrier

Une proposition évidemment refusée par les Parisiens. "Vous voyez, même vous, vous en rigolez", avait répondu Laurent Blanc au journaliste qui lui avait répété ces propos vendredi. "Il ne faut pas nous prendre pour des blaireaux, s'est ensuite énervé Jean-Michel Aulas dimanche soir, sur OLTV. J'ai entendu dire que leur priorité était de prendre des points pour tous les clubs français en Ligue des Champions. On a un stade magnifique, la pelouse est aussi belle qu'à Paris et l'aéroport est à quinze minutes... Donc ils peuvent être chez eux à 21h. S'ils veulent préparer Chelsea dans de bonnes conditions et faire des points pour leurs petits copains, c'est la bonne solution. Si après, l'objectif c'est de nous battre à plate couture, il ne faut alors pas dire que c'est pour les autres."

En fait, c'est France Télévisions, le diffuseur de ce quart de finale, qui a pesé de tout son poids dans la prise de décision de la commission de la Coupe de France, révèle Le Parisien . En effet, Paris proposait de décaler le match au 24 février. Un soir de 8es de finale de la Ligue des champions. Ce qui obligeait à programmer ce PSG-OL à 18h. Un horaire autrement moins intéressant, en termes d'audience, que le "prime-time" (21h05) de la date initiale. Du coup, Paris va demander, dans les toutes prochaines heures, à la Ligue de football professionnel (LFP) de décaler son match de Ligue 1 contre Lille, prévu le 13 février, soit trois jours avant la manche aller face à Chelsea. Une décision à ce sujet sera rendue jeudi. Rappelons, au passage, que la LFP a toujours refusé ce type de demandes jusqu'alors.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques