Le sélectionneur de l'Argentine fustige l'attitude du PSG

Le sélectionneur de l'Argentine fustige l'attitude du PSG

COLERE – Présent en conférence de presse ce mercredi, le sélectionneur de l’Argentine était particulièrement remontré contre le Paris Saint-Germain. Tata Martino regrette notamment la gestion de Javier Pastore, qui n’est pas venu faire constater sa blessure, et d’Angel Di Maria, titulaire face à l’AS Monaco dimanche dernier, par le club parisien.

A quelques semaines des quarts de finale de la Ligue des champions (5-6 avril, 12-13 avril), les matches des sélections nationales disputés au mois de mars font toujours autant débat. Tandis que les entraîneurs de clubs regrettent l’absence de leurs cadres, les sélectionneurs doivent également faire face à une importante vague de forfaits en raison d’un calendrier toujours plus chargé à cette période de la saison. Bref, personne n’est heureux. Et tout le monde tient à le faire savoir.

Prenez l’exemple de la sélection argentine. L’Albiceleste est actuellement sixième au classement des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et elle s’apprête à disputer deux matches d’une importance capitale contre le Chili (24 mars) et la Bolivie (28 mars). Malheureusement, Tata Martino doit faire sans Javier Pastore, absent contre l’AS Monaco et de nouveau blessé au mollet. Et si le sélectionneur regrette bien évidemment l’absence de son meneur de jeu, il aurait au moins aimé que son joueur, resté à Paris lors de la trêve internationale, fasse constater sa blessure auprès du staff médical de la sélection. Forcément, le PSG en prend pour son grade.

"Le PSG n'agit pas de la même manière que nous le faisons dans une situation contraire"

"Je dois manifester ma reconnaissance envers les clubs qui comprennent les besoins d’une sélection, comme la Juventus, Villarreal ou Benfica, et bien sûr mon mécontentement vis-à-vis du PSG, parce qu’il n’agit pas de la même manière que nous le faisions dans une situation contraire", a déclaré Tata Martino en conférence de presse. Ce dernier fait alors référence à Angel Di Maria, laissé à la disposition du Paris Saint-Germain en août dernier au moment de sa signature afin de préparer la saison à venir avec son nouveau club.

Mais ce n’est pas tout. Car le sélectionneur argentin avait également demandé au PSG de ne pas faire jouer "El Fideo" contre l’AS Monaco, dimanche dernier. Sauf que Di Maria a débuté la rencontre et joué 82 minutes… "A l’époque, nous avions jugé qu’il était nécessaire que Di Maria reste à Paris. Et aujourd'hui, ils ont ignoré notre demande quant au fait que Di Maria et Pastore ne disputent pas le match dimanche dernier, sachant que le PSG était déjà champion." Une nouvelle querelle qui ne va pas vraiment renforcer les liens entre les clubs et les sélections nationales.

EN SAVOIR + >> Où et quand joueront les 13 internationaux du PSG convoqués ?

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques