Ligue 1 - Le PSG poursuit son entraînement contre Bastia (2-0)

Ligue 1 - Le PSG poursuit son entraînement contre Bastia (2-0)

REPRISE - Deux semaines après la fin de la phase aller en Ligue 1, le championnat de France a repris ses droits vendredi soir, sans modifier d'une quelconque façon l'impression laissée fin 2015. La 20e journée a démarré avec un succès d'un PSG au petit trot devant Bastia (2-0, buts de Motta et Maxwell), lequel possédait 19 points d'avance sur son dauphin avant le match. Passionnant.

Avec combien de points (et de journées) d'avance le PSG va-t-il être sacré champion de France cette saison ? La question passionne de nombreux observateurs de la Ligue 1, qui n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent en termes de suspense tant le club aux mains qatariennes archi-domine le championnat de France actuellement. Les triples tenants du titre, qui avaient terminé la phase aller avec dix-neuf points d'avance sur la concurrence, glané seize victoires et trois nuls en dix-neuf matches, inscrit quarante-huit buts pour neuf encaissés, ont rejoué leurs standarts en ce début 2016.

Vendredi soir, pourtant, la troupe de Laurent Blanc ne s'est pas foulée. La première demi-heure du match entre la formation parisienne et celle bastiaise a vu les Corses se montrer les plus dangereux. Mais le maladroit Seko Fofana a manqué deux fois l'ouverture du score (8e, 17e). Sans surprise, les visiteurs ont été punis à la demi-heure de jeu et n'ont plus existé dès lors. A la vingt-neuvième minute, Di Maria a distillé un joli corner rentrant pour Thiago Silva au second poteau, lequel s'est vu "voler" son but par le renard Thiago Motta (1-0, 29e).

Le bijou de Maxwell

Dix minutes plus tard, le Brésilien (international italien) a été imité par son compatriote Maxwell. Profitant lui aussi à l'origine d'une passe de Di Maria, l'ancien Barcelonais a vu Gilles Cioni se manquer pour marquer en angle très fermé d'une demi-volée limpide (2-0, 39e). La toute première réalisation du joueur de 34 ans cette saison, grand spécialiste des beaux buts depuis le début de sa carrière à l'Ajax Amsterdam en 2001.

Avec une possession de balle avoisinant les 77%, le PSG a une nouvelle fois empêché son adversaire d'attaquer et aurait pu l'emporter 4-0 si Zlatan Ibrahimovic (58e) ou le Bastiais Florian Marange (89e) avaient trouvé la mire sur leurs tentatives plus ou moins volontaires. Qu'importe pour un PSG désormais devant Monaco avec 22 points d'avance. Vingt-deux points, c'est justement le total glané par Bastia depuis le début de saison, soit seulement trois unités de plus que le premier relégable guingampais. A défaut de suspense pour le titre, rappelons une nouvelle fois en ce début d'année que dix-neuf équipes se disputent un deuxième championnat ô combien plus intéressant...

A LIRE AUSSI
>> PSG : Javier Pastore, le retour du grand perdant

>> REVIVEZ - Coupe de France : PSG-TFC et un choc entre petits pour les 16es de finale

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques