Ligue 1 - Malgré un doublé de Vagner Love, Monaco perd encore des points contre Reims (2-2)

Ligue 1 - Malgré un doublé de Vagner Love, Monaco perd encore des points contre Reims (2-2)

FOOTBALL - Monaco est au ralenti. Vendredi soir, la troupe de Jardim a concédé un troisième match nul de suite en Ligue 1 face à Reims (2-2, 30e j. de L1). Malgré un doublé de Vagner Love, l'ASM a manqué l'occasion de consolider sa deuxième place alors que les Rémois restent eux en danger en bas de tableau.

Monaco joue avec le feu lors de cette fin de championnat. Il y a trois journées, l'ASM possédait dix points d'avance sur l'Olympique Lyonnais. A l'issue de cette 30e levée, il pourrait n'en compter que quatre, dans la course à la deuxième place. Le tout, en sachant que les Gones doivent encore recevoir les Monégasques lors de l'avant-dernière journée. 

C'est peut-être à cause de cette légère pression que la troupe de Leonardo Jardim n'a pas réussi à dominer l'équipe rémoise, seizième au classement avant le match. On peut aussi y voir, à l'inverse, un signe de nonchalance pour une formation qui aurait compté neuf points d'avance en cas de victoire et avant un duel Rennes - Lyon dimanche soir en clôture de la journée. Toutes les interprétations sont permises. 

Le PSG champion dimanche ? 

Face aux Rémois, les partenaires de Thomas Lemar n'ont pas toujours fait les bons choix ni montré une réelle envie d'aller chercher les trois points. Ils ont d'ailleurs inscrit leurs deux buts sur deux erreurs adverses. Vagner Love, auteur de ses deuxième et troisième buts en L1, a profité d'une mauvaise sortie de Johann Carrasso (1-0, 5e) et d'une passe en retrait ratée de Gaëtan Charbonnier (2-1, 38e) pour mettre à chaque fois l'ASM devant au tableau d'affichage. Le Brésilien aurait par ailleurs pu signer un triplé s'il n'avait pas buté sur le portier adversaire lors d'un troisième face à face (68e). 

Un épiphénomène lors d'une rencontre ouverte et marquée par des ratés de l'autre côté, aussi. Charbonnier, qui est passé lui près du doublé sur un service de Nicolas de Préville (22e), avait égalisé quelques instants avant sur une première passe en or de son compère d'attaque (1-1, 11e). L'ancien Parisien a été imité en fin de match par le Brésilien Diego, auteur d'une tête parfaite pour permettre à Reims de ramener un point de la principauté (2-2, 79e). 

Au classement, les Champenois possèdent désormais trois points d'avance sur Ajaccio et la zone rouge et une longueur sur Guingamp, dix-septième, qu'ils reçoivent lors de la prochaine journée. Monaco, second, reste pour sa part avec sept points d'avance sur le troisième mais sa dynamique actuelle est mauvaise. Les joueurs de Jardim n'ont gagné qu'un seul de leurs cinq derniers matches et l'une des nombreuses équipes qui peut (veut) en profiter se nomme Paris. Dimanche, les dirigeants qatariens du PSG peuvent officialiser leur quatrième titre de championnat en cinq ans depuis leur arrivée, si l'équipe s'impose à Troyes. A huit journées de la fin.

A LIRE AUSSI 
>> Monaco : Nabil Dirar prend huit matches de suspension 
>> Ligue 1 : mais que se disent les joueurs quand ils mettent leur main devant leur bouche ?

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques