Ligue des champions : Odsonne Edouard, l’invité surprise de Celtic - PSG ?

Ligue des champions : Odsonne Edouard, l’invité surprise de Celtic - PSG ?

JEUNE POUSSE - Ce mardi, à 20h45, le Paris Saint-Germain va démarrer sa saison européenne en se déplaçant dans la mythique enceinte du Celtic Park, pour affronter Glasgow. Privée de Moussa Dembélé, son buteur français formé au PSG et touché aux ischio-jambiers, la formation écossaise pourrait miser sur un autre produit du centre de formation parisien : Odsonne Edouard, prêté cette saison par le club parisien au Celtic.

On attendait Moussa Dembélé, ce pourrait finalement être Odsonne Edouard. Alors que l’attaquant vedette des Bhoys, auteur de 17 buts en 30 matchs de championnat l’an dernier est touché aux ischio-jambiers et, selon son entraîneur Brendan Rodgers, "pas prêt" pour affronter ce mardi son club formateur qu'est le PSG, un autre "titi parisien" pourrait fouler la pelouse du Celtic Park et se frotter à la pléiade de stars des vice-champions de France.


Prêté par le PSG cette saison, avec option d’achat, Odsonne Edouard n’a pas mis longtemps pour s’adapter à sa nouvelle formation. Titulaire pour sa première rencontre sous la tunique du Celtic Glasgow le week-end dernier face à Hamilton, le natif de Kourou, en Guyane, a eu un impact immédiat sur sa formation en inscrivant un très joli but, après un une-deux avec l’ailier anglais Patrick Roberts et une conclusion sereine face au portier adverse, pour le dernier but de son équipe (4-0).

Son profil colle parfaitement à la façon dont nous jouons. Il a très faim et sa vision du jeu était exceptionnelleBrendon Rodgers, son entraîneur

Également impliqué sur le but du 2-0, sa performance a d'ailleurs été saluée par Brendan Rodgers : "Ce gamin est arrivé cette semaine, il a quitté Paris sous 30 degrés et il a plu toute la semaine. Il s'est entraîné avec les projecteurs jeudi matin, il a dû se demander pourquoi il était venu ici. Mais ce que j'ai vu cette semaine est ce que j'avais décrit à la presse plutôt : ses courses, sa vitesse, sa puissance. Son profil colle parfaitement à la façon dont nous jouons. Il a très faim et sa vision du jeu était exceptionnelle. (...) C'était un superbe début pour lui dans sa carrière au Celtic."

Surnommé "King Edouard" par la presse locale après sa prestation de haut-vol, l'attaquant n’a pour autant pas connu un début de carrière de tout repos. À 19 ans, celui qui affolait les catégories de jeunes dès son arrivée au PSG en 2011 (25 buts en 22 rencontres de championnat U17 en 2013-2014) en provenance de Bobigny (Seine-Saint-Denis), signe son premier contrat professionnel en avril 2016, avant d’être prêté la saison dernière au Toulouse FC, entraîné par Pascal Dupraz, pour être la doublure de Martin Braithwaite en pointe. Auteur d’une réalisation en 17 rencontres dans l’élite, le buteur fait d’abord l’objet de louanges de la part de son coach, qui le voyait comme un "des meilleurs de sa catégorie". "Il marque tout le temps et il marquera en Ligue 1", prédisait même Dupraz en octobre 2016, avant que le temps de jeu de la pépite ne se réduise considérablement en 2017, avec seulement 20 minutes sur le pré.

Des démêlés avec la justice

Au mois de février dernier, les affaires de l’attaquant longiligne (1,87 m) ne vont pas s'arranger. Ce dernier est ainsi impliqué dans une affaire dans laquelle un passant aurait été blessé au visage par un projectile provenant d’un pistolet à air comprimé, le tout tiré depuis une voiture, celle d’Odsonne Edouard. Une affaire qui signera la fin de son aventure au TFC. Condamné en juillet dernier à quatre mois de prison avec sursis et 6.000 euros d’amende, Edouard devra attendre la fin du mois d’août pour voir le bout du tunnel et être prêté au Celtic FC.

En vidéo

Le PSG est-il obligé de gagner la Ligue des champions ?

En marge de la rencontre face au club écossais, son ex-coéquipier du PSG Thomas Meunier s’est dit conscient des qualités du jeune attaquant : "Nous connaissons très bien Odsonne. Il est difficile à arrêter. C'est un jeune joueur très bon. S'il arrive à se faire une place dans l'équipe du Celtic, il va apprendre le jeu et va devenir un très bon attaquant." Reste à savoir si Brendan Rodgers va miser sur l'ancien "titi parisien" dès le coup d'envoi, pour contrecarrer les plans de Neymar, Cavani et Mbappé, ou s'il va s'appuyer sur son sens du but en sortie de banc.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le parcours du PSG en Ligue des champions

Plus d'articles

Sur le même sujet