Ligue des champions : tweet maladroit, rails de trains et Auschwitz... gros malaise entre le Bayern et la Juventus

Ligue des champions : tweet maladroit, rails de trains et Auschwitz... gros malaise entre le Bayern et la Juventus

QUIPROQUO - En vue du 8e de finale retour de la C1 face aux Bianconeri mercredi soir (20 h 45), les Bavarois ont voulu se faire un petit peu mousser sur leur compte Twitter. Et fort du 2-2 obtenu au match aller, le Bayern a publié un montage photo douteux, où en plus de chambrer (gentillement) en italien dans le texte la Juventus Turin, on voit une voie de chemin de fer qui rappelle pour certains les pires heures la Shoah...

La comm' est parfois un art délicat. Si certains messages font mouche et séduisent tout de suite le public, d'autres mettent beaucoup plus de temps à atteindre leur cible. Pire, certains produisent l'effet totalement inverse de ce qu'ils souhaitaient et créent même une polémique involontaire. C'est ce que l'on appelle un "bad buzz", tel que le Bayern Munich est en train d'en vivre un.

Car à quelques heures du 8e de finale retour de la Ligue des champions face à la Juventus Turin, le club bavarois a cru bon de publier un tweet sur son compte officiel, afin de lancer les hostilités avec les Italiens. On peut notamment y voir le gardien allemand Manuel Neuer, barrant le slogan en italien "Qui è la fin" (Voici la fin) et surplombant l'Allianz Arena de Munich mais surtout une voie de chemin de fer stoppée par une barrière sur laquelle la devise du club turinois "Fino alla fina" (Jusqu’à la fin) est rayée...

Devant la polémique, le Bayern a dû s'excuser

Bref, du chambrage comme on en voit souvent entre les clubs avant certains matches. Sauf que là, le message n'a pas du tout été apprécié côté italien, car au-delà du petit tacle envoyé à La Vieille Dame, on reproche surtout au Bayern de faire référence à Holocauste via ces rails de trains qui rappellent étrangement ceux de funeste mémoire qui emmenaient les juifs déportés par l'Allemagne nazie vers le camp de la mort d'Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale...

Evidemment, ce n'était pas du tout le but recherché par le club bavarois qui, devant la polémique notamment lancée par le journal TuttoSport, s'est ensuite fendu d'un message d'excuse : "Malheureusement, notre montage a pu être compris comme évocateur de d’événements historiques, ce qui n’a évidemment jamais été notre intention. Si nous avons blessé certains fans de la Juventus ou qui que ce soit, nous nous excusons sincèrement. Notre seule intention était de faire un montage évoquant l’enjeu du match." Un tweet qui n'était donc pas de "bonne guerre".

À LIRE AUSSI
>> EN DIRECT - Ligue des champions : suivez avec nous Bayern - Juve
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques