Mbappé officiellement transféré de Monaco au PSG : pourquoi un prêt avec option d'achat ?

COMPROMIS - Après avoir arraché Neymar au Barça, le PSG vient de jeune Kylian Mbappé. Paris et Monaco sont tombés d'accord sur un prêt avec option d'achat, comme officialisé le 31 août, quelques heures seulement avant la fin du mercato d'été. Une solution inattendue qui arrange finalement les trois parties. Explications.

Moins d'épisodes que Game of Thrones mais (presque) autant de suspense.  Le feuilleton Kylian Mbappé au PSG a connu, quatre heures avant la fin du mercato ce 31 août, son grand final. Le Paris Saint-Germain et l'AS Monaco sont donc finalement parvenus à un accord sous la forme d'un prêt payant avec une option d'achat. Les montants évoqués ici et là font état d'une transaction de 180 millions d'euros (145 + 35) pour l'attaquant âgé de 18 ans qui est donc prêté au PSG jusqu'en 2018 avant d'être lié au club parisien jusqu'en 2022.  


Kylian Mbappé qui rêvait "de pouvoir porter le maillot rouge et bleu et de goûter à l’atmosphère unique du Parc des Princes" devient donc le deuxième joueur le plus cher de l'histoire, devant Ousmane Dembélé transféré de Dortmund au Barça (147 millions d'euros, bonus compris) et derrière Neymar, déjà recruté à prix d'or par le PSG au début du mois (222 millions d'euros).  

Un montage qui arrange tout le monde

Logiquement, le but recherché par un prêt avec option d'achat plutôt qu'un transfert "sec" interroge. C'est à l'aune du fair-play financier qu'il faut appréhender le montage entourant Mbappé. Cette solution a deux avantages. 


Elle permet d'abord au PSG de ne pas s'exposer davantage à des sanctions dans le cadre du fair-play financier (FPF) selon lequel un club ne peut dépenser plus qu'il ne gagne. Déjà sanctionnés en 2014 (une amende de 60 millions d'euros, dont 40 avec sursis, et une limitation du nombre de joueurs inscrits en Ligue des champions - 21 au lieu de 25), les dirigeants parisiens voulaient donc à tout prix éviter de commettre une nouvelle infraction aux lourdes conséquences. Ainsi, l'option d'achat leur offre la possibilité de différer la transaction sur les comptes de l'année suivante. Le PSG n'aura donc qu'à régler la facture à l'été 2018. Un temps suffisant pour trouver de nouveaux revenus et éponger les frais engendrés par l'arrivée de Neymar. L'achat de Mbappé proprement dit sera quant à lui amorti sur les cinq années suivantes, la durée de son contrat parisien.


Et si le montage semble a priori arranger - surtout - le PSG, la réalité est toute autre. Les dirigeants de l'ASM ont en effet, eux aussi, réussi une affaire en or en vendant 180 millions d'euros un joueur formé sur le Rocher et ayant moins d'une saison dans les jambes. Monaco, qui a déjà beaucoup vendu cet été (Bernardo Silva et Benjamin Mendy à Manchester City, Valère Germain à l'OM, ...), pourra inscrire dans ses comptes de la saison 2018-2019 la vente de son prodige. Les Asémistes respecteront ainsi à leur tour les règles émises par le fair-play financier et ne seront pas obligés de vendre à tour de bras comme ce fut le cas auparavant. 

Salaire monégasque ou parisien pour Mbappé ?

Ce prêt avec option d'achat convenu entre le PSG et l'AS Monaco pose une autre question. Dans le cadre d'un prêt vers une autre équipe, le joueur touche habituellement le salaire qu'il percevait jusque-là dans le premier club. En Principauté, Kylian Mbappé touchait 80.000 euros brut par mois, soit 960.000 euros brut par saison. À Paris, il pourrait donc toucher la même somme pendant une saison avant de voir ses émoluments remis au goût du jour lors de la levée de l'option d'achat, qui est obligatoire dans son cas.

En vidéo

De Monaco à Paris, le portrait de Kylian Mbappé

Mais étant donné qu'il y a peu de chances qu'il revienne sur le Rocher dans un an, et que le PSG va payer en intégralité son salaire, le natif de Bondy va bel et bien pouvoir déjà percevoir son salaire négocié avec les dirigeants parisiens. 


Si certaines sources affirment qu'il serait de 18 millions d'euros par an, ce qui ferait de Mbappé le deuxième joueur le mieux payé de l'effectif parisien derrière Neymar (30 millions d'euros), il devrait finalement toucher un peu moins que ça : 10 millions d'euros net annuel. Soit un salaire tout de même multiplié par... 10 !

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato estival 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet