Mercato : Hatem Ben Arfa ne dit (vraiment) pas non au PSG

Mercato : Hatem Ben Arfa ne dit (vraiment) pas non au PSG

TRANSFERT - À la fin de l'actuelle saison, le contrat d'Hatem ben Arfa avec l'OGC Nice arrivera à expiration. Alors l'international français tresse des louanges au PSG, juste au cas où.

Dans la bande dessinée Paris vaut bien un cheikh, parue au printemps 2013, le journaliste Arnaud Ramsay et l'illustrateur Philippe Bercovici s'amusaient à imaginer l'avenir du PSG version Qatar. Et, dans leur projection, Hatem Ben Arfa finissait par rejoindre le club parisien pour y partager le rôle de tête de gondole avec Zlatan Ibrahimovic. On n'y est pas, bien sûr, mais on se souvient que l'actuel attaquant de l'OGC Nice se rendait souvent au Parc des Princes du temps de sa disgrâce anglaise. Son bail sur la Côte d'Azur expirant au mois de juin prochain, et ses sensations de dribbleur spectaculaire étant désormais parfaitement retrouvées, il n'est donc plus farfelu du tout de l'imaginer rallier Paris. L'intéressé en parle lui-même dans un entretien accordé à Onze Mondial.

Hatem Ben Arfa : "Le PSG fait partie de moi"

"La porte est toujours ouverte pour le PSG. D’ailleurs, elle est ouverte à tous les clubs. Je ne ferme la porte à personne", dit-il avec diplomatie. Avant de faire l'éloge du jeu développé par le PSG, dans une comparaison étonnante avec celui de son équipe actuelle : "Les joueurs, ils prennent quel plaisir en ne jouant que pour défendre ? Et l’entraîneur, ça lui plaît de gagner de cette façon ? OK, il peut y avoir des matches où il faut que tu resserres, que tu défendes plus. Mais jouer tous les matches comme ça, il est où ton plaisir ? Allez, qui en Ligue 1 joue vraiment au ballon cette saison ? Le PSG et Nice, c’est tout." Ben tiens.

Il fut un temps où le trublion du football français pouvait s'exprimer un peu plus librement, c'est-à-dire sans risquer d'offusquer un employeur auquel il doit beaucoup. "J'ai grandi à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) et j'avais un grand frère complètement fan du PSG. Il m'a transmis sa passion du club. L'attachement est né à ce moment-là et on supporte le club depuis. Mon chouchou, c'était Valdo ! Qu'est-ce que je l'aimais ! Et George Weah aussi. Donc, oui, le PSG fait partie de moi. J'avais tous les posters des joueurs quand j'étais petit. Signer au PSG serait un rêve d'enfant. S'il y a une proposition, je l'étudierai avec intérêt. Ce serait un honneur de jouer avec Zlatan Ibrahimovic", lâchait-il au Parisien début 2013. Presque pile au moment où sortait la BD susmentionnée.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques