Neymar mis en examen pour évasion fiscale au Brésil

Neymar mis en examen pour évasion fiscale au Brésil

JUSTICE – Entendu par un juge madrilène en qualité de mis en examen pour "corruption entre particuliers" et "escroquerie" dans le cadre de son transfert au FC Barcelone, Neymar a également été mis en examen au Brésil pour "évasion fiscale et falsification". Le joueur est soupçonné d'avoir contrefait des documents dans le but de payer moins d'impôts au fisc brésilien.

Si Neymar se régale chaque semaine sur les terrains de Liga en multipliant les gestes techniques de grande classe face aux défenseurs adverses, il est davantage en difficulté face à la justice espagnole et celle de son pays. Dans la même journée, mardi, l'attaquant brésilien du FC Barcelone a été entendu par un juge à Madrid et mis en examen au Brésil, deux procédures concernant son transfert controversé en 2013 au Barça, objet d'un feuilleton judiciaire depuis plusieurs années.

La justice brésilienne, qui s'intéresse à ce transfert, a annoncé mardi soir avoir mis en examen le joueur pour "évasion fiscale et falsification", ainsi que son père et le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu et son prédécesseur Sandro Rosell. D'après l'enquête du parquet brésilien, pendant plus de deux ans, les suspects ont falsifié une série de documents sur les droits de Neymar dans le but de moins payer d'impôts au fisc brésilien.

"De zéro à un million, cela touche à Neymar à 0,000001%"

Le Barça avait chiffré le transfert de Neymar à 57,1 millions d'euros, dont 40 millions pour la famille du joueur et 17,1 millions pour Santos FC, précédent club du Brésilien. Mais la justice espagnole, saisie par le fonds d'investissement brésilien DIS, plaignant dans cette affaire et qui détenait 40% des droits du joueur, a évalué le montant réel à au moins 83,3 millions d'euros. La justice brésilienne a notamment gelé une partie des actifs de Neymar (47,3 millions de dollars, soit 43,5 millions d'euros) pour fraude fiscale présumée entre 2011 et 2013. Le finaliste du dernier Ballon d'or doit aussi payer 112.000 dollars d'amende (environ 103.000 euros) pour fraude fiscale lorsqu'il évoluait à Santos en 2007 et 2008.

Quelques heures avant le rendu de la justice brésilienne, Neymar avait donc été entendu à Madrid en qualité de mis en examen pour "corruption entre particuliers" et "escroquerie", selon une source judiciaire. Il avait quitté une heure et demie plus tard le bâtiment sans faire de déclarations, mais en multipliant les ies avec de jeunes supporteurs, preuve que ces déboires judiciaires ne le perturbent vraiment pas. "De zéro à un million, cela le touche à 0,000001%", a déclaré Luis Enrique, son entraîneur à Barcelone. Et ça se voit.

A LIRE AUSSI >> Neymar fait de l'œil à Paul Pogba, un joueur qui "irait bien à Barcelone"

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques