OM : Lucas Silva au centre d'un conflit entre Michel et Vincent Labrune

OM : Lucas Silva au centre d'un conflit entre Michel et Vincent Labrune

FOOTBALL - Mis à l'écart par l'Olympique de Marseille après avoir refusé de partir à Anderlecht dans les dernières du mercato d'hiver, Lucas Silva cristallise les tensions entre l'entraîneur du club phocéen, Michel, et son président, Vincent Labrune.

Encore un qui ne voulait pas descendre du bus. Sauf que celui-là s'y est résolu sans qu'on ait besoin d'insister trop longtemps. On ironise, mais l'épisode narré ce mardi par L'Équipe est en fait plutôt sérieux. La scène se déroule le lundi 1er février, dernier jour du mercato hivernal. Tandis que le président de l'OM, Vincent Labrune, règle les derniers détails du recrutement de Steven Fletcher, Lucas Silva, lui, monte avec ses coéquipiers dans le car qui s'apprête à conduire les joueurs à Montpellier. Mais, à sa grande surprise, on l'invite à en descendre, lui signifiant qu'il ne fait pas partie du groupe. Une décision qui, selon le quotidien sportif, a été prise par la direction du club phocéen, et non par l'entraîneur, Michel.

En cause : le refus du milieu de terrain brésilien, prêté l'été dernier à Marseille par le Real Madrid, de rejoindre Anderlecht un peu plus tôt ce lundi-là. Concrètement, le club belge a approché l'OM pour le recruter le jeudi 28 janvier. Ce qui n'a pas empêché le coach espagnol de le titulariser le lendemain, lors de la réception de Lille (1-1). Sa manière à lui d'indiquer qu'il ne souhaite pas se séparer du joueur. Mais la nouvelle prestation quelconque de Lucas Silva ce soir-là convainc Labrune de forcer les choses, raconte aussi L'Équipe. Michel se plie donc finalement à la volonté présidentielle, exigeant tout de même que ce départ soit compensé par l'arrivée d'un autre milieu.

À LIRE AUSSI >>  Labrune : "J'espère que vous allez nous lâcher et nous laisser travailler"

On connaît la suite : seuls Florian Thauvin et Steven Fletcher débarqueront, le club conservant donc tous ses milieux de terrain. En conséquence de quoi Lucas Silva est retiré manu militari de la liste des joueurs inscrits pour disputer la Ligue Europa. Avant d'être tenu à l'écart du groupe convoqué pour affronter le PSG dimanche dernier. Toujours sans que Michel ait son mot à dire... On se souvient d'ailleurs que l'entraîneur, avec un air de ne pas y toucher, avait publiquement égratigné Vincent Labrune au sujet de la venue (non désirée par lui) de Florian Thauvin. L'Équipe ajoute ce mardi que le technicien espérait Markus Berg plutôt que Steven Fletcher pour renforcer son attaque.

EN SAVOIR + >>  Mercato OM : "Thauvin n'est pas un joueur que j'ai demandé", lâche Michel

Quoi qu'il en soit, il ne faudra pas compter sur Vincent Labrune pour reconnaître la véracité de cette crispation et de sa vengeance un peu mesquine. Qui rappelle d'ailleurs le traitement infligé à Manu Amoros. "Le lendemain du départ de Marcelo Bielsa, je participais à une émission sur OMTV que j'animais tous les lundis. Et j'ai un peu critiqué la gestion de ce dossier par le président. Dès le lendemain, on m'a signifié que je ne participerais plus à l'émission, et peu de temps après, on m'a téléphoné pour me dire que l'accès a l'espace réservé aux anciens joueurs au stade m'est maintenant interdit", confiait l'ex-capitaine olympien au site Le Phocéen le 27 janvier. Puis, dans la foulée, l'OM publiait un communiqué pour assurer que "Manu Amoros est évidemment le bienvenu au Vélodrome". Conclusion : l'article de L'Équipe pourrait bien permettre à Lucas Silva de réintégrer le groupe rapidement.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques