Pour Adrien Rabiot, le PSG "a besoin" de Serge Aurier, un "gars sûr"

Pour Adrien Rabiot, le PSG "a besoin" de Serge Aurier, un "gars sûr"

PARDON - Alors que la mise à l'écart de celui qui avait dérapé sur Périscope mi-février touche à sa fin, tout le monde se demande si Serge Aurier va pouvoir retrouver sa place au sein du vestiaire parisien. Adrien Rabiot, en tout cas, n'y voit aucun inconvénient, comme il explique dans un long entretien accordé ce lundi au Parisien.

Pas le genre à tourner autour du pot. Plus direct en interview qu'il ne l'est parfois sur le terrain (ah, ce maudit râteau en trop Adrien !), Rabiot profite tout de même à plein de la blessure de Marco Verratti pour monter en puissance dans l'entre-jeu parisien et fournir des prestations convaincantes.

En confiance, le jeune milieu de terrain (20 ans) n'élude donc aucune des questions posées par Le Parisien et en profite par la même occasion pour revenir sur le pseudo bras de fer qu'il avait tenté d'engager l'hiver dernier avec le PSG, afin d'être prêté pour gagner du temps de jeu.

Et si l'international Espoirs, qui espère bien disputer l'Euro, affirme que sa sortie remarquée dans "Téléfoot" n'était "ni une menace, ni du chantage" de sa part, il répète encore une fois que malgré son jeune âge, sa priorité est de jouer, et encore jouer.

"Cette histoire sera oubliée, Aurier sera 100 % avec l'équipe"

Bref, Rabiot fait du Rabiot et commente au cours de ce long entretien son actualité et celle de son club, surtout marquée par la perspective du quart de finale de Ligue des champions face à Manchester City la semaine prochaine. Mais là où le jeune homme fait fort, confirmant ainsi un caractère déjà bien affirmé, c'est qu'il n'hésite pas à prendre position pour un retour de Serge Aurier dans l'équipe.

Il décrit même le défenseur mis à l'écart depuis son désormais célèbre dérapage sur Periscope comme un de ses "gars sûrs" et plaide la cause de celui qu'il a connu à Toulouse, du temps de son prêt (en 2013). "On a besoin de Serge, explique-t-il notamment. C'est un joueur important pour le PSG". Prenant tout de même toutes les précautions du monde pour cette fois-ci ne froisser ni sa direction, ni Laurent Blanc, Rabiot ajoute : "Si le club lui pardonne et que le coach décide de le refaire jouer, cette histoire sera oubliée, il sera 100 % avec l'équipe et cela lui permettra de grandir". C'en est presque touchant...

À LIRE AUSSI
>> On a vu jouer Aurier avec la CFA du PSG
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques