Pour Ezequiel Lavezzi, "le PSG n'a rien à envier au FC Barcelone"

Pour Ezequiel Lavezzi, "le PSG n'a rien à envier au FC Barcelone"

MERCATO - En fin de contrat au mois de juin prochain, Ezequiel Lavezzi a évoqué ouvertement ses envies de départ au FC Barcelone. À sa manière.

S'il cire régulièrement le banc du PSG, ce n'est pas le cas en équipe d'Argentine. Titulaire en finale de la dernière Coupe du monde, Ezequiel Lavezzi a même offert une passe décisive à Lucas Biglia mardi soir contre la Colombie (0-1), quatre jours après avoir inscrit un but très important face au grand rival brésilien (1-1). Une situation paradoxale qui ne peut plus durer : à la fin de l'actuelle saison, son bail avec le PSG prendra fin et l'attaquant sera libre de signer gratuitement où bon lui semble. La rumeur, insistante, l'envoie au FC Barcelone. Pour la première fois, l'intéressé y a réagi publiquement. En prenant bien soin de ne fâcher personne.

"J'ai un contrat qui arrive à terme avec le PSG en juin prochain, alors nous verrons bien ce qui se passera. Je ne peux pas nier que ce serait un rêve pour moi de jouer dans une équipe comme le Barça. Mais aujourd’hui, je joue dans un club qui n’a rien à lui envier. Je vais rester calme pour prendre la meilleure décision", a-t-il déclaré au micro de la chaîne argentine TYC Sports.

EN SAVOIR + >>  Ezequiel Lavezzi demande à Lionel Messi de l'aider à signer au FC Barcelone

Pocho marche effectivement sur des œufs. Et il le sait. Paris l'avait recruté à l'été 2012 pour 30 millions d'euros et veut à tout prix éviter de le laisser partir sans toucher d'indemnité de transfert. Mais, pour en toucher une, il lui faudrait vendre l'attaquant dès le mois de janvier, sans aucune garantie de pouvoir lui trouver un remplaçant aussi expérimenté à ce moment-là. Ce qui, dans la quête du club champion de France de remporter la Ligue des champions, pourrait être une tuile, son effectif n'étant pas assez riche en attaque pour qu'il puisse se permettre de perdre un tel joueur.

À côté de cela, les émoluments élevés d'Ezequiel Lavezzi à Paris (6,6 millions d'euros par an) impliquent des exigences salariales élevées pour choisir son prochain club. Et, fatalement, ses prétendants feront tout pour réduire la voilure au niveau de l'indemnité de transfert. Le PSG, quoi qu'il arrive, ne pourra donc pas rentrer dans ses frais. Ainsi, selon Mundo Deportivo, le Barça n'envisage pas de dépenser plus de 5 millions d'euros pour s'offrir ses services. En clair : Paris espère encore prolonger le bail de l'Argentin avant de le vendre. Mais l'intéressé, lui, s'y refuse. Autant dire que, durant les prochains mois, le psychodrame ne sera jamais bien loin dans ce dossier.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques