Pour Yaya Touré, le trophée de Joueur africain 2015 d'Aubameyang "fait la honte de l'Afrique"

Pour Yaya Touré, le trophée de Joueur africain 2015 d'Aubameyang "fait la honte de l'Afrique"

INCOHÉRENCE - Lauréat de la récompense depuis 2011 et surtout vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations en 2015, l'Ivoirien ne comprend pas le choix de sacrer le Gabonais. Car s'il flambe en club, il n'a rien gagné cette année.

Pas de conclusion hâtive. Si Yaya Touré ne digère pas le fait de ne pas avoir été sacré meilleur Joueur africain de l'année 2015, ce n'est pas à cause d'un ego boursouflé et d'un sentiment de jalousie à l'encontre de Pierre-Emerick Aubameyang. Non, ce que ne comprend pas le milieu de terrain de Manchester City et vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations il y a un an, c'est de voir ce titre, qu'il avait gagné ces quatre dernières années, revenir à un joueur certes talentueux (déjà 27 buts pour le Borussia Dortmund depuis le début de la saison...), mais qui n'a gagné aucun titre en 2015. 

"Nous, les Africains, ne montrons pas que l'Afrique est importante à nos yeux"

"Je suis beaucoup beaucoup déçu (sic), a ainsi déclaré le joueur, selon des propos rapportés vendredi sur le site de la radio RFI. C'est triste de voir l'Afrique réagir de la sorte, qu'elle ne donne pas d'importance aux choses africaines !" 

Car lors de la CAN, en janvier 2015, Aubameyang et le Gabon ont été sortis dès le premier tour de la compétition... "Je crois que c'est ce qui fait la honte de l'Afrique, a-t-il ajouté. Car se comporter de la sorte, c'est indécent ! Mais qu'est-ce qu'on peut faire ? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l'Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l'extérieur que notre propre continent. C'est ce qui est lamentable !"

Dans le collimateur de Yaya Touré, la Confédération africaine (CAF), pour le compte de qui des sélectionneurs ou directeurs techniques des fédérations affiliées ne lui ont pas attribué la récompense. "La Fifa, même avec toutes les histoires de corruption, ne ferait pas ça !, a-t-il encore dénoncé. Comme on me le dit souvent, il ne faut pas trop s'occuper de l'Afrique parce que l'Afrique sera la première à te lâcher !" A bon entendeur...

À LIRE AUSSI
>>  Arsenal prêt à dépenser 57 millions d'euros pour Aubameyang ?
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques