PSG : un million d’euros à Cavani pour qu’il laisse Neymar tirer les penalties ? L’Uruguayen a refusé

PSG : un million d’euros à Cavani pour qu’il laisse Neymar tirer les penalties ? L’Uruguayen a refusé

FOOTBALL – Edinson Cavani s’est vu proposer un million d’euros par Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, pour laisser à Neymar le rôle de premier tireur des penalties. L’Uruguayen n’a pas aimé.

L’argent ne fait pas le bonheur ? Le PSG version Qatar s’efforce, depuis 2011, de démontrer le contraire, lui qui dépense des centaines de millions d’euros pour construire une équipe capable de décrocher le Graal, la Ligue des champions, compétition-reine du football de clubs. Seulement ces sommes folles servent à recruter les champions à même d’atteindre cet objectif. Des champions qui ne sont que des hommes, avec leur orgueil, leurs ambitions personnelles et, parfois même, leurs principes. Le club parisien est en train de l’apprendre et la bisbille entre Neymar Junior et Edinson Cavani, au sujet des penalties, constitue un cas d’école. Car non, le sujet n’appartient pas encore au passé. Comme en témoigne la révélation d'El Pais ce lundi.

Les objectifs sont collectifsEdinson Cavani

Le vénérable quotidien espagnol n’a rien à voir, dans le paysage médiatique de son pays, avec les quotidiens sportifs madrilènes ou catalans, dont les informations racoleuses sont souvent à prendre, selon la formule consacrée, avec des pincettes. Et il se trouve que ce journal on ne peut plus sérieux affirme aujourd'hui que Paris, pour régler le différend entre ses deux attaquants stars, a proposé à Edinson Cavani un chèque d’un million d’euros, soit le montant exact de la prime qu’il toucherait s’il terminait meilleur buteur en fin de saison, pour qu’il laisse Neymar tirer les penalties à sa place. Mais ce n’est même pas le plus croustillant. El Pais ajoute en effet que l’Uruguayen a décliné l’offre, en répondant à son président que son ancienneté et ses performances lui confèrent, de facto, le droit de les tirer.

En vidéo

De Santos à Paris : Portrait de Neymar, le joueur le plus cher de l'histoire

On comprend alors que, après avoir laissé  Zlatan Ibrahimovic les tirer durant trois ans, El Matador compte bien rattraper le temps, et les buts, perdus. Et l’argent dans tout ça ?

 Dans un entretien accordé ce week-end à Foot Mercato, Edinson Cavani a livré ce point de vue : "Les objectifs sont collectifs. Plus le Championnat avance, plus on commence à voir les choses se décanter, et là tu te dis : ‘Si j’ai l’opportunité de terminer meilleur buteur…’ Mais sincèrement, quand le Championnat commence, il y a des objectifs plus importants, comme remporter la Ligue 1, les coupes et franchir un cap en Ligue des Champions. Ce n’est qu’à la fin que tu vois si ce genre d’objectif personnel est encore possible." En clair : Edinson Cavani ne tient pas plus que ça à un statut de meilleur buteur, et à la prime qui va avec. C’est son statut de leader du PSG qu’il veut enfin assumer. Et il semble prêt à aller jusqu’au bout.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar au PSG

Plus d'articles

Sur le même sujet