Real Madrid : Cristiano Ronaldo bientôt accusé de fraude fiscale ?

Real Madrid : Cristiano Ronaldo bientôt accusé de fraude fiscale ?

OUPS - Cristiano Ronaldo a utilisé une entreprise basée en Irlande, pays à la fiscalité avantageuse, pour signer ses contrats publicitaires avec de grandes marques, révèle ce jeudi le quotidien espagnol El Confidencial, se basant sur des documents de Football Leaks.

Il n’est donc pas nécessaire d’être, ou avoir été, un membre de l’effectif du FC Barcelone pour être susceptible de se retrouver dans le viseur du fisc espagnol. Après Lionel Messi, Neymar, Javier Mascherano et Samuel Eto’o ces derniers mois, on sait désormais que cela peut aussi être le cas si l’on joue au Real Madrid, révèle, à deux jour du Clasico entre les deux équipes, El Confidencial. Le quotidien espagnol, se basant sur des documents de Football Leaks, révèle en effet ce jeudi que Cristiano Ronaldo pourrait, on insiste ici sur l’emploi du conditionnel, se voir reprocher les impôts qu’il a payés sur certains de ses contrats publicitaires, et non des moindres. 

On parle ici de partenariats avec des marques telles que Nike, KFC, Toyota et Konami. En cause : une entreprise basée en Irlande, répondant au doux nom de Multisports & Image Management Limited (MIM pour les intimes), fondée en 2004 par un certain Andy Quinn, un avocat qui n’a, a priori, aucun lien avec le triple Ballon d’or portugais. Toutefois, El Confidencial assure détenir des documents stipulant que "MIM est autorisé à gérer les droits d’image, le nom, les informations biographiques, les photographies et les vidéos se rapportant au footballeur professionnel Cristiano Ronaldo Dos Santos Aveiro".

Le problème ?  L’Irlande est le pays de la zone euro avec l'impôt sur les sociétés le plus bas (12,5%). Et Cristiano Ronaldo aurait dû payer 43,5% d'impôt sur les contrats en question en Espagne, selon les estimations d'El Confidencial. Qui a pris soin, pour son article, de recueillir la réaction d'un porte-parole de la star à ses révélations : "Cristiano Ronaldo est conscient de toutes ses obligations fiscales depuis le début de sa carrière, comme peuvent en témoigner les autorités fiscales espagnoles, déclare-t-il. Tous ses droits ont été gérés selon la législation en vigueur." De fait, l’attaquant madrilène n’a jamais été approché par la justice... Sauf que la gestion des droits d'image à travers des sociétés basées à l'étranger, devenue monnaie courante dans le football, est précisément ce qui a conduit les autorités fiscales à condamner récemment Lionel Messi et Javier Mascherano. Comme disait la grand-mère de l’autre : "Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup."

Téléfoot, l’After - Le Buzz : Cristiano Ronaldo jongle en slip dans sa chambre

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques