Real Madrid-PSG : Angel Di Maria, un souvenir encore vivace dans la mémoire des Madrilènes

Real Madrid-PSG : Angel Di Maria, un souvenir encore vivace dans la mémoire des Madrilènes

DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - Ce mardi soir, à 20h45, à l'occasion d'un Real Madrid-PSG a fort enjeu, sonnera l'heure des retrouvailles entre le public du Santiago-Bernabeu et Angel Di Maria, ce joueur qu'il a tant aimé, principal artisan de la conquête de la Decima. Un an et demi plus tard, on a voulu savoir quelle trace avait laissé l'Argentin au sein du club et dans la capitale espagnole.

Ce n'était pas une question piège mais Marcelo est quand même tombé dedans. Tandis qu'on lui demandait, lundi en conférence de presse, quel joueur du PSG il craignait en particulier, le latéral gauche à la technique superlative a raté son bottage en touche, preuve que ce n'est pas sa spécialité. "On les craint tous, l'ensemble de l'équipe. Ils ont Di Maria et... euh... plein d'autres bons joueurs."

Si Paris, qui affronte le Real Madrid ce mardi soir au Santiago Bernabeu, compte son lot de stars, il en est une qui attirera forcément plus l'attention du peuple madridiste : Angel Di Maria, quatre saisons passées sous la tunique merengue, de 2010 à 2014, année de la conquête de la Decima, la 10e Ligue des champions de l'histoire de la Maison blanche, après douze ans de disette, principalement grâce à la vista de l'Argentin, débarqué au PSG cet été. L'occasion de se pencher sur l'empreinte qu'il a laissée au sein du club le plus titré de tous les temps.


"Le Real Madrid a réussi à survivre sans lui"

Rafael Benitez, le nouvel entraîneur du Real, ne l'a pas connu. Mais il lui a rendu cet hommage : "Le PSG est une équipe qui grandit chaque année et, avec Di Maria, il a encore beaucoup plus grandi d'un seul coup." Son ex-coéquipier, Marcelo, lui, s'est logiquement fait plus sentimental : "C'était un honneur de jouer à ses côtés et ce sera un honneur de l'affronter. Il a tout donné pour ce club. Je pense que le stade va lui réserver un très bel accueil. Il n'y aura pas de problème." Surtout après la déclaration de Di Maria en une de Marca la semaine dernière : "Je n'ai jamais voulu quitter le Real Madrid."

La réciproque était aussi vraie, le président Florentino Perez mis à part. Au point qu'il manque aux socios encore aujourd'hui ? "Non, pas tellement, relativise Paola Nunez, correspondante à Madrid d'ESPN. Enfin si, il leur a manqué la première année (après son départ), quand le Real a eu beaucoup de blessés et quelques problèmes. Mais ils ont réussi à survivre sans lui (sourire). Oui, il a été un joueur clé dans la conquête de la dernière Ligue des champions. Surtout, il a donné énormément de passes décisives à Cristiano Ronaldo. Mais Ronaldo a Benzema. Il aime vraiment beaucoup jouer avec Benzema. Alors il a fini par oublier Di Maria."

"Les supporters du Real ont été très surpris par son échec à Manchester"

Côté parisien, on ne néglige en tout cas pas ce retour au bercail. "Déjà, je peux vous dire qu’Angel débutera le match, a lâché un Laurent Blanc très attentionné. Je viens d'en discuter avec une journaliste. Ça va être une rencontre très spéciale pour lui. Il a passé beaucoup de temps ici. Il a donné entièrement satisfaction, c’est un joueur apprécié, et je sais qu’il apprécie aussi le club. J’espère qu’il ne va pas trop se mettre la pression. Il ne faut pas être trop concentré, pour être libéré techniquement. Il a besoin de faire une grosse performance. Et ce serait bien qu’il la réussisse ici, contre ses anciens coéquipiers."

En effet, cet ailier raffiné n'a pas encore trouvé ses marques dans le dispositif parisien, comme s'il était encore en train de se remettre de son échec en Angleterre la saison passée. "Les supporters du Real ont été très surpris, parce que personne ne s'attendait à le voir échouer après l'énorme saison qu'il venait de faire à Madrid, reprend Paola Nunez. Mais en même temps, toute la saison de Manchester United a été calamiteuse. Donc les Madrilènes considèrent que c'est plus l'échec de Manchester United que celui de Di Maria. Ce qui les a le plus surpris, finalement, c'est qu'il n'ait pas signé à Paris dès cet été-là." Une autre ironie du Destin.

LIRE AUSSI >>  Di Maria évoque les raisons de ses difficultés d'adaptation au PSG

 

Plus d'articles

Sur le même sujet