Real Madrid : si Zidane a pardonné à Ronaldo, pour le vestiaire, c'est plus compliqué

Real Madrid : si Zidane a pardonné à Ronaldo, pour le vestiaire, c'est plus compliqué

RABIBOCHAGE - Toujours secoué par la sortie fracassante du Portugais sur le niveau selon lui insuffisant de ses partenaires, le Real tente de clore définitivement cette polémique. Et si Zinedine Zidane a affirmé ce mardi qu'elle appartenait "au passé", le vestiaire du Real semble encore avoir du mal à digérer le "Ronaldo Gate".

Faute avouée à moitié pardonnée, mais... Depuis la défaite du Real face à l'Atlético Madrid (1-0) et surtout les propos incendiaires de Cristiano Ronaldo, "si tout le monde était à mon niveau, nous serions premiers"..., l'intéressé et ses dirigeants tentent d'éteindre l'incendie qui menace la "Maison Blanche". Et si le Portugais a depuis multiplié les excuses à ses partenaires (dans la presse, dans le vestiaire et même sur WhatsApp raconte Mundo Deportivo), la pilule semble encore avoir du mal à passer.

"Tu ne connais même pas mon nom"

Ainsi, Diario Gol explique que "les joueurs respectent CR7 pour ce qu'il est mais n'apprécient pas son énorme égo". 

Citant d'abord sans le nommer un de ses coéquipiers, le média espagnol rapporte qu'il est reproché au triple Ballon d'or de ne montrer "aucun intérêt" lors des entraînements. Pire, Mateo Kovacic, mis dans le sac des joueurs défaillant d'après Ronaldo, aurait clairement fait comprendre au Portugais qu'il n'a pas du tout apprécié ses propos, l'incriminant notamment de "ne pas connaître [son] nom". CR7 l'ayant appelé "Kovacevic"...

Bref, ce n'est pas la joie au Real, et alors que le club est désormais troisième de Liga avec seulement deux points d'avance sur Villarreal..., Zinedine Zidane sait qu'il doit maintenant pacifier son vestiaire, pour au moins aller chercher une qualification directe pour la Ligue des champions. Et c'est ainsi qu'en conférence de presse mardi, à la veille d'aller à Levante en Championnat, Zizou a manié le chaud et le froid. Le coach merengue s'est d'abord montré ferme pour dire qu'il avait eu une franche discussion avec Ronaldo et ensuite doux pour affirmer que "le problème est réglé". Reste à savoir si le vestiaire se montrera aussi indulgent que lui...

À LIRE AUSSI
>>  "Ce que Ronaldo a dit est impensable" au Barça
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques