Retrait de la course à la Fifa : complot, Blatter, avenir, Zidane, sextape... l'essentiel de l'interview de Platini

Retrait de la course à la Fifa : complot, Blatter, avenir, Zidane, sextape... l'essentiel de l'interview de Platini

DEADLINE - Suspendu huit ans de toute activité dans le foot et trop pressé par le temps pour déposer sa candidature, le patron de l'UEFA ne présentera pas à la présidence de la Fifa. Platini explique longuement son choix dans L'Equipe. Extraits.

Il jette l'éponge
"Je ne me présenterai pas à la présidence de la Fifa. Je retire ma candidature. Je ne peux plus, je n'ai plus le temps ni les moyens d'aller voir les électeurs, de rencontrer des gens, de me battre avec les autres".

 On l'a empêché
"Comment remporter une élection quand on est empêché de faire campagne ? [...] Aujourd'hui, je dois m'occuper de tous les recours, suivre les procédures. [...] Ça ne se présente pas très bien. Je me suis battu comme je l'ai toujours fait dans ma vie mais on ne m'a pas donné la possibilité de concourir ce coup-ci".

"Blatter disait souvent que je serai son dernier scalp"

 Blatter est derrière tout ça
"Tout est parti de Blatter, qui voulait ma peau, qui ne voulait pas j'aile à la Fifa. Il disait souvent que je serais son dernier scalp, mais il tombé en même temps que moi".

 La suite
"Je ne sais pas. Je n'ai pas trop réfléchi. Ma seule ambition est de me battre contre cette injustice. Je n'ai pas peur de ne pas avoir quelque chose derrière. [...] L'Euro, c'est moi qui l'ai voulu et qui ai tout fait. Maintenant, on m'empêche d'aller au tirage au sort et, bientôt, on me demandera de ne pas y aller du tout. Mais j'irai quand même".


"L'affaire de la sextape m'a fait des vacances médiatiques !"

 La nomination de Zidane au Real
"Florentino Perez ne pouvait pas faire autrement. Zizou va gagner beaucoup de matches. Mais est-ce qu'il va toujours gagner ? C'est ça le problème. Au Real, il faut toujours gagner. Il commence. Ce n'est pas simple du tout pour lui". 

 L'affaire de la sextape
"Ça m'a fait des vacances médiatiques ! [...] C'est à la justice de décider. Pas aux journalistes ou à l'opinion publique. Maintenant, il y a de tels acharnements médiatiques, notamment avec les réseaux sociaux. Ça part dans tous les sens..."
 
À LIRE AUSSI
>>  Platini à nouveau sanctionné par la Fifa pour un voyage à Dubaï ?
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques