Salaire, recrutement, Messi... l'arrivée de Guardiola à City fait fantasmer toute l'Europe

Salaire, recrutement, Messi... l'arrivée de Guardiola à City fait fantasmer toute l'Europe

EMBALLEMENT - Officialisée lundi, la venue du coach du Bayern Munich dans un des clubs les plus riches du monde la saison prochaine a ouvert la boîte à rêves. Et les médias, notamment anglais, pensent qu'avec Pep Guardiola, Manchester City va pouvoir se payer une véritable dream team, avec Lionel Messi en tête d'affiche.

Ils ont perdu tout sens commun. A peine la nouvelle de l'arrivée de l'ancien coach du Barça chez les Citizens l'été prochain que les médias européens avaient déjà échafaudé les scénarios les plus improbables pour faire de City la meilleure équipe du monde en un seul mercato estival. Il faut dire que depuis de longs mois que circulait cette rumeur, BeIN Sports avait sorti l'info dès le mois de mai dernier, les journalistes ont eu tout le temps de les préparer.

Des équipes complètement farfelues déjà élaborées

Salaire mirobolant, enveloppe de transferts illimitée et recrutement cinq étoiles, dopé aux milliards d'euros des droits télé qui vont déferler sur la Premier League, tout le monde voit les choses en très grand... Et si le très sérieux Times révèle que Guardiola devrait se voir offrir un pont d'or en guise de salaire (20 millions d'euros par an, soit 400 000 euros par semaine), on peut par contre plus douter des projections de ces confrères concernant le recrutement de Manchester City.

Ainsi, la connexion barcelonaise est réactivée et certains avancent que le Catalan aurait fait de la signature du gardien Claudio Bravo et surtout du quintuple Ballon d'or Lionel Messi ses priorités. 

Une liste de cibles au prochain mercato longue comme le bras, pour un coût à plusieurs centaines de millions d'euros et une crédibilité très incertaine. 

Car avec des moyens similaires à Munich trois saisons durant, le Bayern est d'ailleurs 5e sur la liste des clubs les plus riches du monde tandis que City est 6e..., Guardiola n'a jamais réussi à faire venir tous les meilleurs joueurs de la planète en Bavière. Ce devrait être de même à Manchester. 

À LIRE AUSSI
>>  "Si on doit se voir, on se verra", explique Valbuena au sujet de Benzema
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques