Scandale de pédophilie dans le foot anglais : Chelsea a-t-il acheté le silence d’un ancien joueur ?

Scandale de pédophilie dans le foot anglais : Chelsea a-t-il acheté le silence d’un ancien joueur ?

SCANDALE - Dans le scandale de pédophilie qui touche le football anglais et qui a notamment vu l'ancien entraîneur britannique Barry Bennell être mis en examen pour huit faits d'agression sexuelle sur adolescent de moins de 14 ans, le Daily Telegraph révèle que le club de Chelsea aurait acheté le silence d’un ancien joueur sur l’agression sexuelle dont il aurait été victime dans les années 70.

C’est une affaire qui ne cesse de prendre de l’epaisseur à mesure que les jours passent. Depuis le témoignage d’Andy Woodward, 43 ans et ancien joueur de Crewe Alexandra, le nombre de victimes d’abus sexuels présumés dans le football anglais qui décident de sortir de l’anonymat se multiplie. La mise en examen de l’ex-entraîneur Andrew Bennell est d’ailleurs le dernier rebondissement dans l’affaire. 

Pédophilie : 350 victimes présumées dans le football britannique se sont signalées

Nouvelle révélation

On apprend aussi dans le Daily Telegraph que le club de Chelsea aurait ainsi payé un ancien joueur d'une de ses équipes de jeunes, en échange de son silence sur l'agression sexuelle dont il aurait été victime dans les années 70 de la part d'un agent recruteur aujourd'hui décédé. Le président de la Fédération anglaise de football (FA) Greg Clarke a dénoncé "des crimes odieux" et annoncé l'ouverture d'une enquête, confiée à l'avocate Kate Gallafent, spécialiste de la protection de l'enfance.


Gordon Taylor, le directeur exécutif de l'Association anglaise des footballeurs professionnels (PFA), a indiqué qu'une vingtaine de joueurs, d'au moins sept clubs, avaient pour l'instant fait des déclarations similaires à celle de Woodward. Interrogé sur l'identité de ces clubs, il a précisé: "Cela a commencé avec Crewe, et ça s'est poursuivi à Manchester City, Stoke, Blackpool, Newcastle, Leeds...". La FA a ouvert une ligne téléphonique pour encourager les joueurs victimes d'agressions sexuelles à les dénoncer. Le service de la protection de l'enfance a également ouvert un numéro vert dédié au football.

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques