VIDÉO - La rencontre Lazio-Naples interrompue à cause de cris racistes contre Koulibaly

VIDÉO - La rencontre Lazio-Naples interrompue à cause de cris racistes contre Koulibaly

TRISTESSE - Le match entre la Lazio Rome et le Napoli, disputé mercredi pour le compte de la 23e journée de Serie A, a été interrompu quelques minutes par l'arbitre après des chants insultants et racistes des supporters romains visant notamment le défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly.

La réputation sulfureuse des supporters de la Lazio Rome n'est plus à faire, et mercredi soir, face au Napoli, ils l'ont malheureusement de nouveau entretenu, puisque la rencontre a été interrompue quelques minutes par l'arbitre après des chants insultants et racistes venus des tribunes. Les chants des supporters romains ont d'abord visé Naples et les Napolitains avant de s'en prendre au défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly.

Koulibaly salue le "courage" de l'arbitre du match

Plusieurs cris de singe ont été adressés à son encontre au cours de la partie ce qui a contraint l'arbitre Massimiliano Irrati d'arrêter le match pendant quelques instants, à la 67e minute. Une décision appréciée par le joueur de Naples qui a tenu à saluer le "courage" d'Irrati, sur son compte Instagram. Un avis partagé par son entraîneur Maurizio Sarri. "Nous sommes tristes de ces cris contre Koulibaly. Irrati a bien fait d'arrêter la partie. C'est ce qu'il fallait faire et il a très bien fait."

Una vittoria importante! Però stasera voglio ringraziare tutti per i messaggi di solidarietà che mi sono arrivati. voglio ringraziare anche i giocatori della Lazio, ma soprattutto l'arbitro Irrati per il suo coraggio. Ringrazio i miei compagni di squadra, la società e i nostri tifosi che sono stati di un grande sostegno contro queste brutti cori! Andiamo avanti e forza Napoli sempre! #koulibaly #kkoulibaly26 #teamkk26 #teamR-kell #forzanapolisempre #napoli #vittoria

Une photo publiée par Kalidou Koulibaly (@kkoulibaly26) le

A LIRE AUSSI >> Le Barça étrille Valence grâce à Messi et Suarez (7-0)

Du côté de la Lazio, cela ne vous étonnera pas, on pestait davantage contre cette interruption alors que le Napoli avait déjà fait le trou au tableau d'affichage (2-0). "Je n'aurais pas arrêté le match. Je ne pense pas que ce soit raciste. Nous avons aussi des joueurs de couleur et ils sont bien traités", a finement commenté Stefano Pioli, le coach romain. La partie a finalement repris, de même que les cris en direction de Koulibaly. En fin de match, ils étaient couverts par les chants des quelques supporteurs napolitains présents au stade.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques