VIDÉO - Montpellier-PSG : sans Neymar, Paris est à la peine

DirectLCI
UN SEUL ETRE VOUS MANQUE - On ne sait pas si c'est de bonne ou mauvaise augure avant son match contre le Bayern Munich mercredi mais Paris a connu son premier accroc de la saison, lors de la 7e journée de Ligue 1 ce samedi. L'équipe parisienne a été tenue en échec face à des Montpelliérains coriaces.

Sans Neymar, blessé à un pied, cela a presque viré au cauchemar. Et on serait tenté de dire que le MHSC, qui avait déjà battu le PSG 3-0 la saison dernière au même endroit, est sans doute le chat noir des Parisiens. Auréolé de ses nombreux succès jusqu'ici, le PSG a en effet buté face à Montpellier, ce samedi 23 septembre, à la Mosson. Et ce n'était pas forcément la faute de cette horrible pelouse, qui n'était pour rien dans ces ratés parisiens. 


Ni Draxler, ni Cavani n'ont en effet brillé par leur présence. Le prodige Mbappé a, quant à lui, eu beaucoup de déchets dans son jeu mais surtout, surtout, il y avait une vaillante équipe montpelliéraine en face qui n'a rien lâché. 

Montpellier a tenu ...

Dans ses cages,  Benjamin Lecomte a notamment été décisif sur les tirs cadrés : il a contré une tentative de Mbappé, dévié un lob du jeune international et a sorti des réflexes heureux. Il s'est même payé un dribble sur Cavani. Toujours côté héraultais, Michel Der Zakarian, le coach, avait décidé de mettre en peine les Parisiens avec cinq défenseurs et ce fut une réussite. Certes il fut un peu aidé par un Cavani pas franchement en réussite avec une reprise ratée et des absences sur les temps censés être forts pour Paris. Sur une faute -un tacle bien engagé de Pedro Mendes-, Cavani s'est cependant vu refuser ce qui aurait pu être un tournant du match par l'arbitre par Clément Turpîn, ce dernier lui refusant la sanction du penalty.

En vidéo

Le mercato fou du PSG

Pourtant, avant le coup d'envoi, le match semblait presque joué d'avance. Mais c'était donc sans compter sur un Montpellier finalement peu dangereux et surtout chanceux des ratés parisiens. Stephane Sessegnon et Jerome Roussillon ont néanmoins animé leur équipe : l'un faisant quelques gestes intéressants quand le second, semblait être partout sur le terrain.

Pour la Mosson, la fête n'était pas aussi belle que le 3-0 infligé l'an dernier aux Parisiens. Mais ce premier Montpellier-PSG sans Louis Nicollin, décédé en juin, aurait sans doute été l'équivalent d'une victoire pour "Loulou", dont le nom orne désormais les maillots du MHSC.  Pour le PSG, cela sonne comme un avertissement avant la venue du Bayern Munich au Parc des Princes merdredi prochain en Ligue des champions. Mais Neymar devrait être rétabli et aligné.

Plus d'articles

Sur le même sujet