VIDÉO - Mamadou Sakho défend sa femme, raillée sur Twitter pour un steak trop cuit

VIDÉO - Mamadou Sakho défend sa femme, raillée sur Twitter pour un steak trop cuit

STEAKGATE - Il n'en faut pas beaucoup pour amuser internet. La preuve : depuis mardi, Twitter s'enflamme parce que, sur Snapchat, Mamadou Sakho a montré le steak trop cuit que lui avait préparé son épouse, Majda. Du coup, le défenseur de Liverpool a répliqué via une vidéo surréaliste dans laquelle il défend les talents culinaires de sa dulcinée.

L'amour, c'est beau comme un steak trop cuit qu'on mange avec plaisir. Telle pourrait être la morale 2.0 de l'histoire que nous allons vous conter. Celle d'un footballeur professionnel, riche à millions et utilisateur hyperactif du réseau social Snapchat. Celle de Mamadou Sakho qui, mardi, avant de se rendre à l'entraînement, a posté une photo du déjeuner que venait de lui préparer sa femme, accompagnée du commentaire suivant : "Le repas est prêt ! Merci ma moitié."

Problème : le steak haché accompagnant les tagliatelles est beaucoup trop cuit. Ce qui a provoqué un véritable raz-de-marée de tweets sarcastiques, dont on vous a fait une petite sélection ci-dessous, le premier d'entre eux montrant le joueur en larmes au moment d'évoquer son enfance difficile en direct sur BeIn Sports en novembre 2013, et le steak à côté. Les autres se passes d'explications.

Un buzz tel qu'il est parvenu à atteindre Mamadou Sakho him. Lequel en a profité, toujours via Snapchat, pour se la jouer romantique et défendre publiquement sa femme dans une vidéo, lâchant : "Eh oui, j'aime le steak bien cuit, bien grillé, grillé comme moi, c’est exactement ça. Tu sais bébé, rien à prouver, t'es la meilleure en cuisine."

Et puis, ce mercredi, le défenseur a remis le couvert, s'affichant avec un nouveau steak trop cuit, scrupuleusement placé au premier plan, tandis que son épouse sourit derrière lui. "Déjeuner avec la meilleure chef du monde", dit la légende photo.

Ce qui s'appelle ne pas lâcher le steak.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques