VIDÉO - Mourinho plus que jamais menacé après la défaite de Chelsea contre Liverpool (1-3)

VIDÉO - Mourinho plus que jamais menacé après la défaite de Chelsea contre Liverpool (1-3)

DirectLCI
PREMIER LEAGUE – Chelsea s'est de nouveau incliné sur sa pelouse face à Liverpool (1-3) lors de la 11e journée de Premier League. Ce nouveau revers pourrait sceller le sort de José Mourinho, plus que jamais sur la sellette.

La sixième défaite de Chelsea en Premier League cette saison sera peut-être bien celle de trop pour José Mourinho. Opposé à Liverpool ce samedi après-midi, Chelsea avait l'occasion de prouver qu'il avait du caractère et les armes pour accrocher un succès de choix face à un ses plus sérieux ennemis. C'est raté. Les Blues avaient pourtant fait le plus dur en ouvrant le score après 4 petites minutes de jeu grâce à Ramires, mais ce fut finalement le point de départ de la longue descente aux enfers des hommes de Mourinho durant le reste de la rencontre.

Coutinho a marché sur Chelsea

A lui seul, ou presque, Philippe Coutinho a tout d'abord mis à mal la défense londonienne, juste avant la pause, d'un superbe crochet sur... Ramires suivi d'une magnifique frappe enroulée du gauche (45+3), puis il a remis le couvert trente minutes plus tard avec l'aide involontaire de John Terry qui déviait légèrement la tentative du Brésilien dans les filets d'Asmir Begovic. Entré en cours de jeu, Christian Benteke coulait définitivement une pâle équipe de Chelsea à la 83e minute en inscrivant le but du 3-1.

A LIRE AUSSI >> Maintenant, Mourinho voudrait bien signer au PSG

Pendant que Jürgen Klopp pouvait fêter comme il se devait sa première victoire en Premier League en tant qu'entraîneur des Reds, José Mourinho s'éclipsait rapidement dans le tunnel de Stamford Bridge une fois le match terminé. Ce tunnel, "The Special One" pourrait bien l'avoir emprunté pour la dernière fois de sa carrière, car cette nouvelle désillusion devrait certainement sceller son sort dans les prochains jours. La 15e place des Blues au classement, après trois mois de compétition, n'est certainement pas du goût de Roman Abramovitch.

Plus d'articles

Sur le même sujet