Giroud en grande forme, Lloris décevant, Coman disparu des radars... Les tops et les flops de la saison des Bleus

Giroud en grande forme, Lloris décevant, Coman disparu des radars... Les tops et les flops de la saison des Bleus

DirectLCI
FOOTBALL - Avant un repos estival bien mérité, l'équipe de France a conclu la saison 2016-2017 par une victoire pleine d'abnégation (3-2) mardi soir contre l’Angleterre. Au cours de ces derniers mois, quelques Bleus ont flambé quand d'autres ont disparu des écrans. LCI vous dresse un bilan de la saison.

Les Bleus ont clôturé la saison 2016-2017 de la plus belle des manières, en disposant de l'Angleterre au Stade de France (3-2). Au cours des derniers mois, certains Bleus ont marqué les esprits (Giroud) ou insufflés un vent de fraîcheur( Mbappé et Dembélé), quand Hugo Lloris s'est montré décevant et que Kingsley Coman et Anthony Martial ont totalement disparu des radars. Voici une revue d'effectif des principaux gagnants et perdants de cette saison internationale.

Ils ont brillé

En ce moment, c'est tout bonnement le meilleur joueur de l'équipe de France. Olivier Giroud marche sur l'eau depuis quelques mois en avec les Bleus (17 buts lors de ses 18 dernières titularisations). Auteur d'un triplé face au Paraguay en amical ( du jamais-vu depuis un certain David Trezeguet en 2000) puis d'un but d'anthologie en match officiel contre la Suède, l'attaquant d'Arsenal a prouvé qu'il pouvait être un excellent finisseur et pas seulement un précieux point d'appui dans la surface de réparation. Tout ceci en soutenant la comparaison avec Karim Benzema (27 réalisations en 63 capes pour Giroud, soit autant que l'attaquant madrilène en 81 sélections).


 Laurent Koscielny, roc défensif des Bleus, fait également partie des tauliers. Celui qui est surnommé "Bosscielny" par les supporters d'Arsenal brille par son leadership. En atteste son entrée époustouflante contre les Harry Kane et consorts mardi soir au Stade de France, où il a su calmer les velléités adverses alors que les hommes de Didier Deschamps étaient réduits à 10 suite à l'expulsion de Raphael Varane.

En vidéo

37' Suède 0 - 1 France : le but superbe de Giroud en vidéo

Ils sont champions de France, demi-finalistes de la Ligue des Champions, incarnent le piston gauche de l'AS Monaco et aspirent à en faire de même sous le maillot frappé de coq. Benjamin Mendy, Thomas Lemar et Kylian Mbappé ont été brillants cette saison, ce qui n'a pas échappé à notre Dédé national, qui a offert du temps de jeu et quelques titularisations aux trois larrons.


Par sa facilité à déborder et centrer, Benjamin Mendy a démontré qu'il pouvait devenir la référence au poste de latéral gauche. Il semble avoir une longueur d'avance sur ses concurrents Laywin Kurzawa et Lucas Digne.

Après une entrée timide en mars dernier contre l'Espagne puis une autre très convaincante contre la Suède, Thomas Lemar confirme qu'il peut devenir une alternative crédible à Dimitri Payet sur l'aile gauche de l'attaque. Précis sur les coups de pied arrêtés, ce qui est historiquement une denrée rare en équipe de France, le joueur né il y a 22 ans en Guadeloupe a toutes les cartes en main pour réapparaître parmi les convoqués aux prochaines échéances.


Enfin, le déstabilisant Kylian Mbappé, 18 ans, semble avoir signé un bail à durée indéterminée avec les Bleus. Par son registre unique (vitesse de course, dribbles chaloupés, justesse des passes) le petit prince de Bondy incarne très clairement l'avenir des tricolores. Même son de cloche pour son grand ami, l'ailier Ousmane Dembélé, qui s'est également distingué lors du dernier rassemblement par ses qualités de percussion et son imprévisibilité.

En vidéo

Kylian Mbappé, l’étoile montante du foot français

Ils ont déçu

Hugo Lloris, coupable d'une bourde contre la Suède qui a condamné les Français a une cuisante défaite (2-1), mais surtout relancé le groupe A dans le cadre des qualifications au Mondial 2018, aura sans aucun doute à cœur de se racheter, lui qui a été si souvent décisif en sélection ( 90 capes, soit le gardien le plus capé de l'histoire des Bleus).


Paul Pogba devra de son côté continuer à jouer simple (en une touche de balle, sans fioritures), comme il a su très bien le faire contre les Anglais. Un sursaut, après une flopée de titularisations marquées par des prestations quelconques (face au Paraguay et surtout la Suède). Son compère au milieu, Blaise Matuidi, nous a habitués à mieux. Certes toujours aussi combatif, le Parisien apporte moins qu'auparavant le surnombre dans la surface de réparation. Ce qui était devenu sa griffe.


L'attaquant de l'Atlético Madrid Kevin Gameiro n'a quant à lui plus marqué les esprits depuis son doublé contre la Bulgarie le 7 octobre dernier (victoire 4-1). S'il veut remonter dans le wagon bleu, le Colchonero devra cravacher, lui qui occupe un poste où la concurrence fait rage.


On voudrait ne rien lui rapprocher, et pourtant. N'Golo Kanté, champion d'Angleterre deux années de suite et élu meilleur joueur de la Premier League pour cette saison 2016-2017, peine à devenir un titulaire indiscutable (3 titularisations lors des cinq derniers matches) chez les vice-champions d'Europe malgré des qualités extraordinaires (endurance, justesse technique, récupération de balle). La faute, peut-être, à un manque de leadership, comme l'a souligné en mars dernier l'ancien international Claude Makélélé lors d'une interview pour SFR Sport.

En vidéo

Regardez le grand pont incroyable de Paul Pogba contre l'Angleterre

Ils ont disparu des radars

Il était au Mondial 2014 et puis à l'Euro 2016 et n'a plus endossé la tunique bleue depuis. Yohan Cabaye a connu une saison compliquée à Crystal Palace (14e du championnat anglais). Homme de base de Didier Deschamps d'un milieu à trois (avec Pogba et Matuidi) qui semblait un temps être la bonne formule, l'ancien du PSG n'a plus revêtit le maillot bleu depuis une demi-finale victorieuse ( 2-0) lors du dernier championnat d'Europe contre l'Allemagne, à Marseille.


Stève Mandanda n'a plus occupé les cages française depuis septembre 2016 et un match nul frustrant en Biélorussie. La faute à une succession de blessures. Celui qui occupait depuis 6 ans la place de doublure d'Hugo Lloris peut néanmoins dormir tranquille. En son absence, ni Costil, ni Aréola n'en ont vraiment profité pour bousculer la hiérarchie. 


Enfin, les milieux offensifs Kingley Coman (Bayern Munich) et Anthony Martial (Manchester United) ont longtemps été considérés comme étant la jeunesse dorée des Bleus, mais ces deux-là se sont fait griller la politesse par Mbappé et Dembélé (voir "Ils ont brillé"). Coman et Martial, enfin, ne sont plus entrés en jeu en équipe de France depuis respectivement 11 et 7 mois. Une éternité à ce niveau.

Plus d'articles

Sur le même sujet