Zlatan Ibrahimovic pose sa condition pour rester au PSG : "Qu'on mette ma statue à la place de la Tour Eiffel"

Zlatan Ibrahimovic pose sa condition pour rester au PSG : "Qu'on mette ma statue à la place de la Tour Eiffel"

FOOTBALL - Une fois officialisée la conquête d'un nouveau titre de champion de France, grâce à une victoire (0-9) à Troyes ce dimanche, se pose désormais la question de l'avenir de Zlatan Ibrahimovic, meilleur buteur et tête de gondole de ce PSG. Si son président, Nasser Al-Khalaïfi, a pour la première fois admis vouloir "qu'il reste", le Suédois, lui, continue d'entretenir le flou. Avec beaucoup d'humour. Et encore plus d'habileté.

À quoi joue donc Zlatan Ibrahimovic ? Au foot, certes, et plutôt bien, comme en témoigne le quadruplé inscrit ce dimanche à Troyes (0-9), qui porte à 102 son nombre de buts sous le maillot parisien en 115 matchs depuis son arrivée en France, à l'été 2012. Fort d'un 13e titre national remporté sur les 14 dernières saisons (!), le Suédois prouve bien qu'à 34 ans, on peut encore rendre quelques services au plus haut niveau. Non, c'est surtout au sujet de son avenir que l'attaquant continue de laisser perplexe. En fin de contrat au mois de juin prochain, il refuse en effet toujours d'indiquer son intention. Au point qu'un départ du PSG semble hautement envisageable.

Zlatan Ibrahimovic : "Je ne crois pas que les dirigeants puissent remplacer la Tour Eiffel par ma statue, donc..."

"Je suis heureux. J'ai toujours eu une bonne relation avec les supporters et le club, ils ont toujours pris soin de moi. Pour le moment, je ne serai pas au PSG la saison prochaine. Il me reste encore un mois et demi ici. Je profite pendant que je suis encore là. Ce qui arrivera l’an prochain, je ne le sais pas mais, pour le moment, je ne serai pas là.", a-t-il déclaré au micro de beIN Sports. Avant d'être ainsi relancé par la journaliste de la chaîne (qatarie) : "Vous dites que vous recevez beaucoup d'amour, est-ce que ça veut dire que ce n'est pas assez ?" Réponse de l'intéressé : "Je ne crois pas que les dirigeants puissent remplacer la Tour Eiffel par ma statue, donc... (rires). Même les dirigeants ne le pourront pas. Mais s'ils le peuvent, je resterai ici, je le promets !"

À LIRE AUSSI >>  Zlatan voulait prolonger mais Al-Khelaïfi a refusé

Un coup à se retrouver avec une statue de Zlatan Ibrahimovic de 300 mètres de haut ? En tout cas, son président, Nasser Al-Khelaïfi, interrogé à ce sujet tout au long de la saison, a pour la première fois affirmé publiquement ce dimanche en zone mixte qu'il souhaite conserver son attaquant. "Paris est magique et Zlatan aussi, a-t-il lâché. On veut qu'il reste. On va discuter avec lui." Un peu plus tard, en direct dans l'émission Stade 2, son entraîneur Laurent Blanc ne s'est pas mouillé, mais il a dressé ce constat lourd de sous-entendus : "Je ne répondrai pas à cette question, c'est un sujet que nous n'avons pas encore abordé. Mais si Ibrahimovic n'est plus là la saison prochaine, il sera difficile de le remplacer par un gars qui marque autant de buts."

EN SAVOIR + >>  PSG : "Zlatan Ibrahimovic a un accord avec l'émir du Qatar et Nasser Al-Khelaïfi", assure Mino Raiola

Clairement, le Suédois se sait en position de force et il en joue. On se souvient que le 16 juin dernier, il était allé quémander une prolongation de contrat au Qatar et s'était vu opposer une fin de non-recevoir. "Il y a trente clubs qui s’intéressent à lui parce qu’il est en fin de contrat en 2016, mais ça ne veut pas dire qu’il ne restera pas au PSG. Aujourd’hui, il a envie d’être au PSG. Il peut prolonger, tout peut arriver. Il sait ce que veut le club, et les autres aussi, avait balancé son agent, Mino Raiola, dès le 29 octobre dernier, sur les ondes de RMC. Le PSG est très content d’avoir Zlatan, c’est le plus important. Lui a envie de jouer au foot. Il est encore au top. Le mercato le dit. Il a un accord avec l’émir (Al-Thani, le propriétaire du PSG, ndlr) et avec Nasser (Al-Khelaïfi), on sait ce qu'on veut faire." Aujourd'hui, il s'agirait surtout de faire monter les enchères.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques