2015, année record des attaques de requins : pourquoi une telle recrudescence ?

2015, année record des attaques de requins : pourquoi une telle recrudescence ?

LES DENTS DE LA MER - Avec 98 attaques de requins recensées dans le monde, l'année 2015 a battu un record. Comment expliquer ces chiffres effrayants ? L'homme est loin de n'y être pour rien. Eléments de réponse.

2015, année du requin ? "Le nombre d'attaques a été l'année dernière le plus élevé jamais enregistré, avec 98 dans le monde entier," a déclaré mardi George Burgess, directeur de l'Université de Floride, qui recueille les statistiques en la matière depuis 1958. Pourquoi une telle recrudescence, alors que le précédent record, enregistré en 2000, était inférieur de 10 attaques ?

Le réchauffement climatique
98 attaques de requins dans le monde en 2015, ce niveau record pourrait s'expliquer par la hausse des températures des océans due au changement climatique. Ce réchauffement a contribué à ce que les squales s'aventurent dans des régions plus au sud et plus au nord, élargissant les zones où ils vivent et se nourrissent, a expliqué George Burgess, qui vient de publier un rapport sur le sujet .

Plus on est de fous...
Le deuxième facteur expliquant cette hausse est mathématique : la population humaine continue d'augmenter année après année, quand celle des requins recommence à croître. Donc, en théorie, il devrait y avoir de plus en plus d'attaques de requins du fait que de plus en plus de gens vont se baigner dans les océans, pour y croiser de plus en plus de requins.

La bêtise humaine
Les scientifiques font une différence entre les attaques "provoquées" et "non provoquées". Et pour l'année 2015, 66 attaques (en plus des 98 qui entrent dans la seconde catégorie) sont considérées comme "provoquées", c’est-à-dire que la personne attaquée a cherché le contact avec un requin avant de se faire mordre... Une bêtise à laquelle il faut ajouter autre chose : la plupart du temps, les attaques ont lieu dans des zones interdites à la baignade, où il est clairement indiqué sur de gros panneaux : "attention, requins."

Petit conseil au passage pour éviter les requins : ne vous baignez pas au lever ou au coucher du soleil, ni dans une zone de pêche (leur garde-manger).

Plus d'attaques, mais pas plus de morts
Qu'on se rassure, ce n'est pas parce qu'il y a plus d'attaques qu'il y a plus de morts. Sur les 98 attaques de 2015, six personnes ont succombé à des morsures de squales, un chiffre exactement dans la moyenne des 10 dernières années. Sachez tout de même que le pire endroit du monde en la matière, c'est l'île de la Réunion (deux morts en 2015).

Enfin, ces chiffres sont à relativiser : il y a plus de risques de mourir frappé par la foudre, mordu par un chien, piqué par un araignée ou attaqué par un ours, que de se faire tuer par un requin. Bonne baignade !

A LIRE AUSSI
>> 
"Sharknado 3" : on a vu le film où les requins mangent des astronautes !
>> 
Australie : des drones pour traquer les requins sur le littoral

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques